Des fortes pluies avaient causé des inondations sur la rue Chambord, en 2018.

Zone blanche: plus de résidences conformes

En l’espace d’un an, le nombre de branchements non conformes avec les infrastructures municipales dans le secteur de la zone blanche, affecté par des inondations à répétition lors de pluies diluviennes dans le passé, a chuté de près de 80 %. Une nette amélioration même si du travail reste encore à faire, juge la Ville de Gatineau.

Si on estimait à l’automne 2018 qu’environ 530 des 1136 résidences montraient des signes de non-conformité (46 %), voilà que le résultat des plus récentes inspections de la firme JFSA indique que 122 propriétés (11 %) sont toujours dans cette situation. Des statistiques qui évoluent quasi de jour en jour, car une dizaine d’entre elles sont en cours de validation. 

Uniquement la semaine dernière, 207 lettres de conformité ont été envoyées, indique le conseiller du district de Bellevue, Pierre Lanthier, qui se dit encouragé par ces progrès. 

Le directeur du Service des infrastructures, Jean Audet, estime que les efforts pour régulariser complètement la situation doivent se poursuivre. 

À l’heure actuelle, a-t-on expliqué, considérant que le branchement pluvial d’une seule maison peut générer jusqu’à 1,5 litre par seconde à l’égout sanitaire, le débit global peut atteindre jusqu’à 183 litres par seconde alors qu’une conduite d’égout sanitaire de 30 centimètres de diamètre véhicule un débit maximal trois fois moindre (53 litres).  

M. Lanthier soutient que la majorité des gens sont de bonne foi et se dit confiant que la situation se réglera dans les mois à venir. 

« Ce chiffre-là, il faut y faire attention. Oui, c’est encore trop (de branchements non conformes), mais il y a beaucoup d’actions qui sont faites et il y a une belle collaboration des citoyens et ça, je pense que c’est la bonne nouvelle. Les gens réalisent que beaucoup de gens étaient branchés dans le réseau sanitaire de la Ville, alors il y avait une surcharge et ça pouvait créer des refoulements », affirme-t-il, rappelant les eaux de surface dans ce secteur doivent plutôt se retrouver dans les fossés.

L’inspection de la conformité des branchements dans la zone blanche est complétée à 99 %. D’ici 2024, Gatineau investira 34,3 millions $ pour la gestion des eaux pluviales, dont 4,4 M$ l’an prochain.