Yves Ducharme affirme qu'il avait beaucoup d'appuis provenant de la communauté des affaires, mais qu'il ne sentait pas le même appétit pour sa candidature au sein de la population en général.

Yves Ducharme se désiste

L'ancien maire Yves Ducharme a terminé sa réflexion. Il ne sera pas de la course à la mairie de Gatineau en novembre prochain.
« J'ai fait une introspection, j'ai analysé ce qui me motivait à vouloir faire un retour, et j'en suis venu à la conclusion qu'il valait mieux laisser la place à la relève, a-t-il affirmé au Droit. J'ai fait ce que j'avais à faire quand j'étais là, avec ma fougue et ma personnalité. Là, c'est le temps de laisser à d'autres la chance de se faire valoir. » 
M. Ducharme affirme qu'il avait beaucoup d'appuis provenant de la communauté des affaires, mais qu'il ne sentait pas le même appétit pour sa candidature au sein de la population en général. « C'était difficile de jauger l'appui populaire, dit-il. La majorité silencieuse et les citoyens, dans leur quotidien, n'ont pas les mêmes intérêts que les gens d'affaires. J'ai tenté d'analyser les choses avec le filtre de la population en général et j'ai finalement décidé de passer mon tour. »
L'ancien maire de Gatineau se dit toujours déçu du travail fait par le maire Maxime Pedneaud-Jobin. 
« Il me déçoit dans son inaction, dans sa lenteur à prendre des décisions et dans ses discours stériles », a-t-il affirmé.
Quant à la seule autre candidate annoncée à la mairie, Sylvie Goneau, M. Ducharme avait peu à dire à son sujet. 
« Elle a le courage de ses convictions, a-t-il dit. Ce sera à elle de faire valoir ses arguments en campagne. »