Le Droit a obtenu, par le biais de la loi d’accès à l’information, la liste des commandes de tous les objets promotionnels achetés par la Ville de Gatineau pour les années 2014 à 2018.

Ville de Gatineau: un demi-million de dollars en objets promotionnels

L’étude du budget, à Gatineau, donne parfois lieu à des discussions qui tirent en longueur sur des mesures budgétaires qui se résument à quelques dizaines de milliers de dollars. Comment oublier le fameux débat sur les couches lavables qui a fait école en la matière, il y a quelques années ?

Il y a cependant un tas de dépenses qui passent sous le radar et qui ne font l’objet d’aucun questionnement à la table du conseil municipal. L’achat d’objets promotionnels à l’effigie de la ville, par exemple. Prises une par une, ces factures n’ont rien pour attirer l’attention des élus ou des contribuables, mais au bout de quelques années, la dépense apparaît plus substantielle.

Le Droit a obtenu, par le biais de la loi d’accès à l’information, la liste des commandes de tous les objets promotionnels achetés par la Ville de Gatineau pour les années 2014 à 2018. Au cours de ces cinq années, les contribuables ont payé 529 593 $ pour des objets promotionnels de toutes sortes. Vêtements, tasses, crayons, balles de golf, épinglettes, porte-clés USB, cahiers à colorier, sacs de sport ; il y en a pour tous les goûts et toutes les occasions, tant à l’interne pour des événements corporatifs qu’à l’externe, pour des événements publics.

Les dépenses en la matière ont connu une forte augmentation entre 2014 et 2015, passant de 69 991 $ à 103 631 $. La facture a atteint 122 804 $ l’an passé. Il faut préciser que Gatineau ne fait pas exception au Québec en investissant dans des objets promotionnels à son effigie. Une rapide recherche permet de constater que c’est plutôt la norme parmi les grandes villes de la province. Il s’agit d’une façon pour les municipalités de susciter une adhésion et favoriser un sentiment d’appartenance.

Chaussettes « Gatineau pour la vie »

En cinq ans, le montant dépensé en objets promotionnels par Gatineau représente la moitié de ce qui a été consenti pour la même période par le conseil municipal à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) pour l’aider à développer de nouveaux programmes. Le débat concernant cette aide financière à une institution d’enseignement avait en quelque sorte marqué l’imaginaire en 2015, puisqu’il mettait en lumière une fracture idéologique au conseil quant au rôle réel d’une ville. Il s’est aussi dépensé presque deux fois plus d’argent pour des bouteilles et des tasses marquées du logo de la ville depuis 2014 que ce qui est investi chaque année (25 000 $) dans le programme des couches lavables.

L’entrée en scène de la nouvelle image de marque de la Ville, « Gatineau pour la vie » a engendré des dépenses en objets promotionnels de plus de 107 000 $ depuis 2015. Cette somme s’ajoute à la dépense de 145 000 $ en placement publicitaire pour la nouvelle image de marque dont Le Droit avait révélé les détails en février dernier.

La Ville de Gatineau tire aussi quelques revenus en vendant, sur demande, certains de ses articles promotionnels. De fait, des revenus d’un peu plus de 12 000 $ ont été enregistrés depuis 2014. Les chaussettes pour homme « Gatineau pour la vie », en vente à 13,30 $ la paire sur le site de la Ville, connaîtraient d’ailleurs un certain succès. Une analyse des fournisseurs auxquels fait appel la Ville de Gatineau permet de constater que sauf exception, ce sont des entreprises de la région qui obtiennent les contrats d’approvisionnement.

Exemples de dépenses en objets promotionnels

- Sacs de sport: 10 908 $

- porte-clés USB haut de gamme: 3152 $

- paquets de papier de soie: 1651 $

- Lumières de lecture avec logo de la Ville: 1439 $

- Podomètres: 7263 $

- Bâtons lumineux pour le spectacle de Noël: 6294 $

- Tasses isolantes couleur noir: 3590 $

- Crayons de couleurs en bois: 4576 $