La rue Jacques Cartier sera réservée aux piétons et au cyclistes.
La rue Jacques Cartier sera réservée aux piétons et au cyclistes.

Vélo à Gatineau: place à la «petite reine»

L’engouement pour le vélo est réel, partout au Québec et Gatineau n’y fait pas exception. La « petite reine » s’impose de plus en plus en ces temps de pandémie, alors que l’éventail d’activités disponibles a été passablement réduit et que plusieurs éprouvent un malaise à se déplacer dans les transports en commun. La popularité de la bicyclette est telle, ce printemps, que plusieurs villes ont commencé à carrément réduire la place laissée à l’automobile pour accroître l’espace réservé aux cyclistes et aux piétons.

À Gatineau, on assure que la réflexion est entamée depuis plusieurs semaines. Les discussions pour identifier des liens prioritaires à aménager se font en partenariat avec Action vélo Outaouais. La fermeture d’un tronçon de la rue Jacques-Cartier est annoncée comme la première d’une série d’actions devant être menées au cours des prochaines semaines.

À LIRE AUSSI : Cyclistes et piétons, les rois de la rue Jacques-Cartier

« Avec la crise actuelle, on se rend compte à quel point il y a beaucoup d’espace disponible dans certaines rues qui ont été construites à l’époque où tout était à l’auto, affirme le président du comité exécutif, Cédric Tessier. C’est le bon moment pour essayer d’autres types d’aménagement, pour répondre à la très forte augmentation de l’utilisation du vélo et pour voir s’il n’y aurait pas des choses qui pourraient devenir pérennes après la pandémie. »


« Les citoyens envoient un message que le vélo devient un réel moyen de transport. »
Daniel Champagne

Le responsable en matière de vélo au conseil, le conseiller Daniel Champagne, est aussi d’avis que Gatineau doit saisir l’occasion qui se présente, elle qui veut redevenir une « ville vélo » et dont les objectifs de transfert de part modale vers la bicyclette est ambitieux.

« Les citoyens envoient un message que le vélo devient un réel moyen de transport, dit-il. Ça doit nous forcer à travailler plus rapidement à la mise en œuvre des infrastructures prévues au plan directeur vélo. On doit aussi mettre en œuvre des initiatives spécifiques à court terme pour le respect des règles de distanciation. Je souhaite que les collègues au conseil soient conscients de l’importance de la mise en place de ces initiatives. »

D’autres rues comme Jacques-Cartier pourraient être fermées à la circulation, alors que certaines artères pourraient être transformées en sens unique afin de libérer une voie pour le transport actif, ajoute M. Champagne.

L’utilisation faite par les cyclistes du pont Lady-Aberdeen, du boulevard Alexandre-Taché, du secteur du parc Moussette, du réseau vers le pont Champlain, de la marina d’Aylmer, de la piste du Rapibus et du secteur du boulevard de l’Hôpital fait partie de la réflexion, dit-il. Le président du comité exécutif se dit être ouvert à recommander des dépenses pour « quelques décisions courageuses ».