C’est sans leurs jeux d’eau et leurs piscines publiques extérieures que les Gatinois devront affronter, cette semaine, la première vague de chaleur accablante de l’été.
C’est sans leurs jeux d’eau et leurs piscines publiques extérieures que les Gatinois devront affronter, cette semaine, la première vague de chaleur accablante de l’été.

Une première vague de chaleur sans jeux d’eau ni piscines publiques

C’est sans leurs jeux d’eau et leurs piscines publiques extérieures que les Gatinois devront affronter, cette semaine, la première vague de chaleur accablante de l’été. Comme les autres villes de la province, Gatineau attend le feu vert de la Santé publique pour rouvrir ces infrastructures de loisir et de rafraîchissement.

Le mercure devrait dépasser les 30˚C pendant quelques jours, cette semaine, et les nuits demeureront passablement chaudes. Si les piscines extérieures n’étaient habituellement ouvertes que vers la fin juin, les jeux d’eau, en revanche, étaient depuis quelques années ouverts plus tôt en saison par la Ville afin de justement répondre aux besoins des Gatinois lors des canicules de plus en plus hâtives. La pandémie de la COVID-19 rend toutefois l’opération impossible pour l’instant.

«L’entretien printanier de nos installations est terminé, note le président du comité exécutif de la Ville de Gatineau, Cédric Tessier. Il faudrait maintenant remplir les piscines et actionner les jeux d’eau. Cela pourrait se faire en quelques jours, mais nous n’avons pour l’instant aucune directive de la part de Québec.»

Ainsi, M. Tessier n’a pas vraiment espoir que les piscines et les jeux d’eau soient ouverts à la population cette semaine. «Surtout que depuis le début de la pandémie, Québec a pris l’habitude d’annoncer ses directives quelques jours, parfois une semaine à l’avance, afin de permettre aux gens de se préparer, dit-il. Là, nous n’avons aucune indication que Québec s’apprête à donner des directives en ce sens.»