Une voie réservée pourrait être ajoutée sur le tronçon du boulevard Alexandre-Taché reliant la rue Montcalm au boulevard Saint-Joseph.

Une nouvelle voie réservée sur Alexandre-Taché?

Serait-il possible d’ajouter une voie réservée pour le retour à la maison sur le tronçon du boulevard Alexandre-Taché reliant la rue Montcalm au boulevard Saint-Joseph ? C’est ce que souhaite savoir la Société de transport de l’Outaouais (STO), qui vient d’allouer un contrat de près de 53 000 $ pour connaître les options envisageables.

À l’heure de pointe matinale, les autobus de la STO circulant vers l’est sur l’axe du chemin d’Aylmer et du boulevard Alexandre-Taché peuvent utiliser une voie réservée entre le chemin Vanier et la rue Montcalm. Au retour à la maison, vers l’ouest, la situation est plus complexe, parce qu’il n’y a « aucune voie réservée sur ce même axe avant la rue Saint-Dominique » (dans le secteur de la ferme Moore), indique la porte-parole de la STO, Sophie St-Pierre. « Les autobus sont donc tributaires de la congestion routière », ajoute-t-elle.

Dans ce contexte, la STO a récemment octroyé un contrat de 52 767 $ à la firme CIMA+ pour la réalisation d’une « étude conceptuelle » afin de déterminer comment une voie réservée pourrait être ajoutée vers l’ouest pour l’heure de pointe de l’après-midi, entre Montcalm et Saint-Joseph.

La description du mandat indique que « le boulevard Alexandre-Taché est utilisé par de nombreuses lignes d’autobus et [que] la fréquence est élevée pendant les périodes de pointe ». En direction ouest, lors du retour à la maison, « la circulation est dense » et « l’absence de voie réservée entraîne des retards pour les autobus qui y circulant ».

Mme St-Pierre a fait savoir que d’éventuelles modifications dans ce secteur du boulevard Alexandre-Taché permettraient des gains dans la durée des trajets du tronçon concerné, qui sont utilisés par près de 5000 clients du transporteur public.

Les données de la STO montrent qu’en dehors des heures de pointe, la vitesse moyenne des autobus sur cet axe est de 30,1 km/h, comparativement à 22,2 km/h pendant la période de pointe de l’après-midi, soit entre 15 h et 18 h en semaine.

Baie de refuge

L’étude conceptuelle vise aussi à analyser la possibilité d’installer une « baie de refuge » en direction ouest, à la hauteur du campus Alexandre-Taché de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). « En effet, les arrêts à proximité de l’UQO sont très sollicités et l’absence d’une baie de refuge en direction ouest crée des ralentissements », explique la STO.

L’analyse de CIMA+ doit mener à la rédaction d’un rapport final au cours de l’été prochain, après quoi « la STO se positionnera sur la réalisation ou non de ces mesures préférentielles ».