Les Gatinois verront la fresque apparaître sous leurs yeux un jour à la fois.

Une fresque monumentale

Une fresque monumentale fera bientôt son apparition dans le centre-ville de Gatineau. Le conseil municipal a autorisé, mardi, la réalisation d’une œuvre de 5800 pieds carrés, peinte directement sur un mur du 191, promenade du Portage.

Le propriétaire de l’immeuble à bureaux, Nader Dormani, a accepté d’investir 10 000 $ dans ce projet piloté par Vision centre-ville. Le directeur de l’organisme, Stefan Psenak, précise que la réalisation de l’œuvre s’amorcera au début du mois d’août et devrait prendre 30 jours à compléter. Son coût avoisinera 40 000 $.

L’œuvre qui a été choisie par un comité de sélection demeure secrète pour l’instant. Les Gatinois la verront apparaître sous leurs yeux un jour à la fois. Les élus la découvriront en même temps que tout le monde M. Psenak affirme que la population doit s’attendre à quelque chose de « très coloré », de style pop-art ou street-art.

« Ce n’était pas mon premier choix, admet M. Dormani, j’aurais préféré une fresque un peu plus en lien avec notre histoire et notre patrimoine, une œuvre qui aurait fait réfléchir, mais je suis quand même très à l’aise avec le choix qui a été fait. S’il y a une chose pour laquelle je suis d’accord avec le maire, c’est le besoin d’embellir le centre-ville et je suis convaincu que c’est une bonne solution pour créer une ambiance toute québécoise dans le secteur. C’est une clé pour attirer des touristes et des Ontariens. »

Il s’agit de la deuxième murale à voir le jour dans le centre-ville. La première a été réalisée sur panneaux, sur le mur de l’édifice de la bijouterie Richer et Snow. Celle du 191, promenade du Portage sera vraisemblablement l’une des plus importantes du futur réseau d’art mural qui s’enrichira au fil des prochaines années. Des trompes-l’œil devraient aussi voir le jour dès cet été sur des plus petites surfaces, précise M. Psenak.

« Soyez fier »

Nader Dormani, en collaboration avec Vision centre-ville, a par ailleurs identifié une dizaine de maisons du centre-ville dont l’entretien laisse à désirer. « On va contacter les propriétaires, et je vais payer pour qu’on nettoie les terrains, qu’on fasse un peu de peinture s’il le faut, planter des fleurs, juste pour les embellir un peu, explique-t-il. Il n’y a pas que les politiciens qui peuvent faire des choses et je vais m’impliquer pour améliorer notre centre-ville. »

En agissant ainsi, M. Dormani souhaite lancer un message aux résidents du centre-ville. Selon lui, plusieurs affichent trop peu de fierté et cela nuit à la beauté du quartier. « Les citoyens doivent démontrer plus de fierté envers leur résidence, leur environnement et leur centre-ville, dit-il. Je lance cette initiative et j’invite les citoyens et d’autres promoteurs à se joindre à moi. Il faut changer les mentalités dans le centre-ville. Il faut que les gens soient fiers. »

M. Psenak a indiqué que son organisation allait bientôt entrer en contact avec les propriétaires des résidences identifiées par M. Dormani pour demander leur accord. « C’est l’idée de M. Dormani, dit-il. Il veut créer un effet d’entraînement, il faut créer une plus grande fierté. C’est un bel exemple d’engagement citoyen. Nous allons réaliser ça dans les prochaines semaines. »