Plusieurs candidats indépendants aux prochaines élections municipales à Gatineau se sont regroupés.

Une équipe et non pas un parti politique

« Nous sommes une équipe qui souhaite travailler ensemble, point à la ligne. Ceux qui ne comprennent pas ça peuvent m'écrire un courriel et je vais leur répondre avec plaisir. »
Le président du conseil municipal de Gatineau, Daniel Champagne, veut être clair. Le regroupement de candidats indépendants qu'il met sur pied avec son collègue au conseil, Gilles Carpentier, en prévision de l'élection de novembre prochain n'est pas un parti politique. 
Les deux hommes ont d'ailleurs annoncé qu'ils brigueraient un deuxième mandat dans leur district respectif, tout comme les trois autres élus qui ont intégré cette équipe, à savoir les conseillers Mike Duggan, Jean-François LeBlanc et Jean Lessard.
Les rangs du regroupement pourraient cependant grossir à la prochaine élection. L'ancien porte-parole de la Police de Gatineau, Pierre Lanthier, a confirmé, mardi, qu'il se joignait au regroupement et qu'il briguerait un poste de conseiller municipal dans Bellevue. La candidate indépendante dans le district d'Aylmer, Audrey Bureau, a aussi indiqué qu'elle se joignait à cette équipe. 
« La chose qu'on veut faire est bien simple, c'est travailler en équipe, a insisté M. Champagne. On a trouvé un certain nombre de personnes qui avaient des valeurs communes aux nôtres. Les citoyens ne veulent pas nous entendre constamment nous chicaner et nous voir sortir des lapins de nos chapeaux. Ils veulent qu'on travaille de manière collective et concertée et c'est ce que nous allons offrir. »
La transformation éventuelle de cette équipe d'indépendants en parti politique est pour l'instant totalement exclue par les membres de ce regroupement. « L'objectif n'est pas de faire un parti politique, a lancé M. Champagne sous l'approbation des membres de l'équipe qui l'entouraient. Notre but est de travailler ensemble. En ce moment, c'est exclu. Ce qu'on souhaite faire jusqu'à la fin du présent mandat et lors du prochain c'est de travailler en équipe avec le maire qui est et sera en place. »
Ces propos de M. Champagne ont fait dire au maire Maxime Pedneaud-Jobin que les membres de ce regroupement ont peut-être plus en commun avec Action Gatineau qu'ils le pensent. « Comme les candidats et les élus d'Action Gatineau, je vois qu'ils veulent eux aussi travailler en collaboration et de manière positive avec le maire », a-t-il lancé.
Selon Maxime Pedneaud-Jobin, la volonté de travailler ensemble n'est pas suffisante en politique. La clé, dit-il, c'est un programme commun. « Ce qui doit rassembler en politique, c'est un programme commun, c'est ça qui doit réunir une famille politique, explique le maire. Et il reviendra aux citoyens de déterminer le programme qui devra être appliqué au prochain mandat. Ce sont les citoyens qui décident, pas le conseil, une fois l'élection terminée. »
Pierre Lanthier: de policier à politicien
Pierre Lanthier, Regroupement élus indépendants
L'ancien porte-parole de la Police de Gatineau, Pierre Lanthier, fait le saut en politique et briguera un poste de conseiller municipal dans le district de Bellevue.
Le policier à la retraite affirme avoir été approché par les conseillers Daniel Champagne et Gilles Carpentier pour se joindre à leur équipe en prévision des prochaines élections. «Je ne m'y attendais pas, j'y ai pensé et comme je suis encore jeune à 51 ans, j'ai voulu relever ce nouveau défi, a indiqué M. Lanthier. Je veux faire partie de cette équipe qui souhaite faire progresser les dossiers.»
M. Lanthier estime pouvoir apporter beaucoup au conseil et aux citoyens, notamment en raison de son expérience qui s'étend sur trois décennies au sein des forces policières. Il souhaite faire de la sécurité une de ses marottes. 
La candidate indépendante dans le district d'Aylmer, Audrey Bureau, a aussi confirmé, mardi, qu'elle adhérait au regroupement d'indépendants. 
«L'avantage d'une telle formule est de travailler un peu comme un caucus, dit-elle. Avant d'aller débattre au conseil, on va pouvoir discuter entre nous, réfléchir ensemble pour avoir ensuite des discussions plus efficaces.»
Le conseiller Denis Tassé a pour sa part indiqué qu'il fera le point sur son avenir en politique municipal en mai prochain. Il dit toujours réfléchir à se présenter à la mairie. 
Il n'exclut plus maintenant un retour comme conseiller municipal. Ce dernier ne s'est cependant pas rallié à l'équipe d'indépendants.