Une cinquantaine de cols bleus pourraient perdre leur emploi au terme du redéploiement des arénas de quartier vers le secteur privé.

Une cinquantaine d'emplois de cols bleus à risque

En transférant presque complètement la gestion de ses arénas communautaires au secteur privé, comme elle songe à le faire au cours des prochaines années, la Ville de Gatineau mettrait à risque près d'une cinquantaine d'emplois de cols bleus, actuellement dédiés à cette tâche.
Selon nos informations, Gatineau pourrait avoir fini de transférer au secteur privé ou à des organismes à but non lucratif la presque totalité de l'offre de surface glacée sur son territoire en 2021. Le projet de Vision multisports Outaouais (VMSO) sur le site de la Cité représente la toute première phase du plan de redéploiement. 
La construction de trois glaces communautaires à cet endroit nécessitera la démolition de trois arénas municipaux d'ici 2020, à savoir Beaudry, Pierre-Lafontaine et Sabourin. C'est ce que prévoyait l'étude Planifika. 
Cette première phase aura un impact sur 17 postes de cols bleus à temps plein, précise le secrétaire du syndicat des cols bleus, André Lajoie. « Nous  n'avons pas encore de position syndicale officielle sur cette situation, dit-il. Nous attendons un avis juridique afin de voir si nous avons un droit pouvant forcer la Ville à inclure des employés cols bleus dans le projet de VMSO. Si nous n'avons pas ce droit, il faudra quand même faire respecter la sécurité d'emploi de ces membres et s'assurer qu'ils seront déplacés dans d'autres postes. »
La directrice générale de la Ville de Gatineau, Marie-Hélène Lajoie, a indiqué, lundi, avoir déjà entamé des discussions avec le syndicat à cet effet. « Dans un premier temps, c'est la question de Guertin et des trois glaces dans l'est de la Ville qui occupent les discussions, mais il y aura d'autres échanges lorsque nous entrerons plus largement dans notre plan de déploiement. »
Lundi, le président de la commission du loisir et du sport, Marc Carrière, a précisé que la priorité du plan de déploiement sera à l'ouest. Ce dernier n'a pas voulu offrir plus de détails, mais selon nos informations, seuls les arénas Frank-Robinson et Duchesnay survivraient au plan de déploiement. Tous les autres arénas seront démolis ou reconvertis. 
Un complexe de quatre glaces doit aussi être construit dans le secteur ouest de la Ville. Gatineau entend procéder par appel d'offres dans ce dossier. 
Dans l'est, un autre complexe, de deux glaces celui-là, doit éventuellement est construit et gérer par l'entreprise privée ou un OBNL. Des discussions seraient déjà en cours entre un promoteur déjà impliqué dans ce domaine et un joueur important dans le secteur est de la Ville de Gatineau, à savoir Masson-Angers ou Buckingham. Le plan de déploiement viserait un endroit central où se trouve une masse critique d'utilisateurs. Les deux glaces du complexe Branchaud-Brière déjà construites viendraient compléter l'offre de surfaces glacées sur le territoire de la Ville.