ECHO est le pendant municipal du logiciel de gestion hospitalière d’urgence Valise de garde développé par l’entreprise il y a plus de 10 ans.

Une application mobile pour les situations d’urgence [VIDÉO]

Chaleur accablante, inondation, déversement de matière dangereuse. Une application mobile informera bientôt des citoyens de l'Outaouais en temps réel, des situations d’urgence qui surviennent sur le territoire. Plus encore, ils pourront recevoir les consignes à suivre si leur sécurité est en danger.

L’application ECHO est le fruit du travail de l’entreprise idside. Le logiciel de gestion en sécurité civile comporte deux volets. Le premier s’adresse aux responsables des mesures d’urgence.

« Il permet d’accéder à des protocoles et des structures d’intervention [propres à chaque type d’événement], et permet une capacité de mobilisation accrue, explique le président d’idside, André Vuillet. Les 20 à 30 premières minutes d’un événement sont critiques. Plus la mobilisation est efficace, plus on réduit le temps de recouvrement et de rétablissement [à une situation normale]. »

Le système fera son arrivée en Outaouais prochainement. M. Vuillet indique que l’entreprise a eu deux rencontres avec la Ville de Gatineau et demeure « très optimiste » à l’idée que l’application soit utilisée par la Ville. Les inondations du printemps dernier ont toutefois entraîné des délais dans la prise de décisions.

Jean-Philippe Bouchard et André Vuillet présentent l’application ECHO, dont un volet s’adresse aux responsables des mesures d’urgence, et un autre est destiné aux citoyens.

M. Vuillet confirme d’ailleurs que le système est en cours de déploiement à Val-des-Monts et en attente de réponse dans une dizaine de municipalités de l’Outaouais.

Téléphone rouge

Comparaison riche en images. Tous ont en tête le téléphone rouge ou le projecteur qui envoyait un « Bat-signal » pour alerter Batman d’une catastrophe dans Gotham. Le superhéros répondait toujours « présent » en un temps record.

M. Vuillet sourit lorsqu’on lui propose de faire un parallèle avec la célèbre fiction. 

L’optimisation du temps de réponse des intervenants est pourtant l’une des cibles du logiciel. 

Chaque personne contactée doit répondre si elle est libre et dans combien de temps elle pourra se rendre au centre de coordination. 

Ainsi, les forces en présence sont connues dès le départ.

Étape par étape, le logiciel indique à ses utilisateurs la marche à suivre. 

Qui faut-il contacter ? Est-il nécessaire de réunir d’urgence le conseil municipal ? La situation qui se présente nécessite-t-elle une déclaration des mesures d’urgence ?

Tout au long de l’événement, chaque responsable sur le terrain informe le centre de coordination, toujours via le logiciel, de l’évolution de la situation, des actions posées et de ses besoins. 

Une communication qui permet d’ajuster plus facilement les procédures, au besoin.

Volet citoyen

ECHO MMS – pour mobilisation et moyens de secours – est la version citoyenne du logiciel. L’application est téléchargeable gratuitement pour téléphones iPhone et Android.

« De plus en plus, la réalité nous confronte non seulement à des situations d’exception [déraillement, déversement], mais aussi à des chaleurs accablantes, des tempêtes hivernales et des ouragans à une occurrence qui nécessite une capacité de communiquer dans des contextes d’urgence », souligne M. Vuillet.

Une fois abonné au canal de communication de sa ville, le citoyen est informé de tout événement ou situation qui touche le territoire avec des notifications poussées, les fameux push.

Plus encore, les autorités peuvent le renseigner, le guider sur les étapes à suivre, selon l’événement en cours. 

« Il est possible de communiquer des instructions en cas d’évacuation ou encore d’expliquer les meilleures pratiques. Par exemple donner des conseils de prévention en cas de chaleur accablante ou les horaires des services publics, notamment le prolongement des heures d’ouverture des piscines », énumère le président.

Imaginons qu’un déversement frappe un quartier de la ville. L’application permettra de donner des directives aux citoyens qui habitent la zone touchée, tout en information les autres d’éviter le secteur.

Des gardiens

Un autre cas de figure est celui où vos parents, qui ignorent tout des technologies, demeurent à l’autre bout de la ville ou même dans une municipalité voisine. 

L’application permet de s’abonner à la municipalité de votre choix (du moment qu’elle a déployé la technologie sur son territoire).

Ainsi, vous recevrez une notification des événements qui surviennent dans cette municipalité. 

« Vous pourriez devenir en quelque sorte un gardien pour les aviser d’une situation où leur venir en aide en cas de besoin », conclut M. Vuillet.

+
UNE EXIGENCE GOUVERNEMENTALE


Le déploiement du système ECHO s’inscrit dans la volonté du gouvernement du Québec que chaque ville possède un plan municipal de sécurité civile efficace.

«Les inondations de 2017 en Outaouais et d’autres régions ont fait réaliser la fragilité des municipalités et le manque de préparation à des événements extrêmes», rappelle le président d’idside, André Vuillet. 

À peine 30 % des municipalités au Québec possédaient alors un plan de sécurité civile. 

En avril 2018, l’ancien gouvernement libéral adoptait un Règlement sur les procédures d’alerte et de mobilisation et les moyens de secours minimaux pour protéger la sécurité des personnes et des biens en cas de sinistre. 

«L’ensemble des municipalités locales devront être en mesure d’appliquer sur leur territoire ces procédures dès l’entrée en vigueur du règlement le 9 novembre prochain», est-il écrit sur le site du ministère de la Sécurité publique.

Lancé en décembre 2018, le système ECHO a déjà rallié une cinquantaine de municipalités. Laurier-Station dans Lotbinière a été la première à le déployer.

«Le succès du déploiement passe par la participation des citoyens qui doivent télécharger l’application», précise M. Vuillet. Dans la région de Québec, la MRC de Portneuf a opté pour la même technologie. À la différence que le système met en communication une dizaine de municipalités dans l’optique de développer l’entraide entre elles, en mettant en commun les ressources humaines, techniques et en partageant des informations et de l’expertise.

Valise de garde

ECHO est le pendant municipal du logiciel de gestion hospitalière d’urgence Valise de garde développé par l’entreprise il y a plus de 10 ans. 

«Le nom vient du fait que les responsables d’un hôpital nous expliquaient que les personnes de garde devaient s’échanger une valise qui contenait les protocoles d’intervention, raconte Jean-Philippe Bouchard, directeur produits et opérations chez idside. Chaque fois, ils craignaient que les informations sur papier comme les noms des personnes à contacter ou les numéros de téléphone ne soient pas à jour. Le logiciel permet une mise à jour en temps réel des informations.»

Récemment, l’équipe d’idside s’est inspirée de la présentation du G7 en juin 2018 dans Charlevoix et à Québec pour peaufiner leur logiciel ECHO. 

Idside est avant tout une boîte de développeurs d’applications Web. 

Le déploiement d’ECHO MMS a été rendu possible en collaboration avec des spécialistes du domaine, particulièrement Sécurité civile Landry. 

L’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec et le ministère des Affaires municipales et celui de la Sécurité publique.