Les amateurs de bière étaient au rendez-vous vendredi et samedi au Musée canadien de l’histoire pour participer au Festibière d’hiver.

Une 7e édition couronnée de succès

Près de 10 000 personnes se sont déplacées au Musée canadien de l’histoire afin de participer à la septième édition du Festibière d’hiver de Gatineau, vendredi et samedi soir.

Plusieurs nouveautés étaient au programme, ce qui a encore une fois contribué au succès de l’événement.

« L’agrandissement du site, l’ajout de 28 lignes de fûts et la présence de brasseries du Vermont sont certainement des facteurs du succès », a affirmé le directeur général de Festibière, Michael O’Farrell.

« Le froid de vendredi semble avoir découragé les gens de profiter des activités à l’extérieur, contrairement au samedi, où le temps plus doux a attiré des centaines de personnes dehors pour profiter du feu de joie, du cidre chaud, de la yourte et de notre chansonnier », pense Michael O’Farrell.

Malgré la température, l’achalandage était assez semblable à celui de l’édition précédente, selon l’organisateur. Encore une fois, la soirée du samedi soir affichait complet.

À sa première présence au Festibière, la Brasserie du Bas-Canada a fait écarquiller bien des yeux. Offrant huit bières différentes aux amateurs tout au long de la fin de semaine, la microbrasserie de Gatineau « semble avoir été la révélation de l’année », souligne Michael O’Farrell.

« Il y avait toujours une file d’attente à leur kiosque », rajoute-t-il.

L'édition 2018 du Festibière a été une réussite.

DES EXPOSANTS COMBLÉS
Quant aux brasseries du Vermont, le directeur général de Festibière ne nie pas la possibilité de les revoir lors des éditions futures, vu l’engouement que celles-ci ont créé.

« Tout au long du week-end, les brasseurs m’ont remercié de les avoir invités et ils m’ont répété qu’ils aimeraient être présents à notre édition estivale ainsi que l’hiver prochain », a mentionné le directeur général.

Aux dires de l’organisateur en chef, les exposants semblent avoir apprécié leur expérience et seraient prêts à recommencer lors des prochaines éditions.

« Plusieurs exposants m’ont exprimé leur désir de participer à notre édition estivale du 31 mai au 2 juin prochains et certains sont déjà inscrits », dit-il.