La Ville de Gatineau compte 307 employés qui ont un salaire de plus de 100 000$.

Un salaire à six chiffres pour 307 employés

Plus de 300 employés de la Ville de Gatineau ont touché une rémunération de 100 000 $ ou plus en 2016, une hausse de près de 12 % en deux ans.
Des données obtenues par Le Droit en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics montrent que la Ville a versé une rémunération dans les six chiffres à 307 de ses quelque 3600 employés l'an dernier, une hausse de 11,6 % par rapport aux 275 cas rapportés pour 2014.
Les policiers sont les plus représentés parmi cette tranche de hauts salariés. En 2016, 133 membres du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ont touché plus de 100 000 $, soit 43 % du nombre total d'employés municipaux figurant dans cette catégorie.
Les pompiers représentent quant à eux le cinquième des employés de la Ville dont la rémunération a atteint les six chiffres en 2016.
« Pour ce qui est des membres du conseil, seul le maire reçoit une rémunération de 100 000 $ et plus », précise par ailleurs la Ville dans sa réponse.
Sur les 11 classes d'« employés-cadres » inscrites dans la grille salariale en vigueur à la Ville de Gatineau en 2016, sept permettent d'atteindre, selon l'échelon, un salaire de plus de 100 000 $. Seules les quatre classes supérieures atteignent ce seuil dès le premier échelon.
Chez les employés-cadres du SPVG (inspecteur et inspecteur-chef) et du service des incendies (chef de division et chef aux opérations), le salaire en vigueur l'an dernier variait entre 104 596 $ et 129 589 $.
La Ville précise que dans le cas du personnel de direction, « à l'exception des chefs aux opérations du service des incendies, ne bénéficie pas de rémunération additionnelle pour le temps supplémentaire effectué ».
À Ottawa
Au printemps dernier, la publication par le gouvernement ontarien de la liste des travailleurs des secteurs public et parapublic ayant touché une rémunération de 100 000 $ ou plus en 2016 avait permis d'apprendre que 2884 employés de la Ville d'Ottawa entraient dans cette catégorie. 
Dans presque deux tiers des cas, il s'agit de premiers répondants (policiers, pompiers ou paramédics).