Un gros nom du domaine de l’aéronautique serait sur le point d’annoncer un investissement majeur dans le parc industriel, tout près de l’Aéroport de Gatineau.

Un projet d’envergure internationale en vue

Cette fois, il semble que c’est sérieux. Un gros joueur, d’envergure internationale, dans le secteur de l’aéronautique serait sur le point d’annoncer qu’il s’installe dans le parc industriel à proximité de l’aéroport de Gatineau.

C’est ce qu’a fait savoir, mardi, le président de l’aéroport, Gilles Lalonde, lors de la présentation du bilan annuel des activités de l’Aéroport de Gatineau. Ce dernier s’est bien gardé d’identifier l’entreprise en question. Si tout se passe comme prévu, une annonce pourrait être faite d’ici la fin de l’année.

« Ce projet-là va mettre l’Aéroport de Gatineau sur la map au niveau international, a-t-il lancé. C’est un projet qui va utiliser une grande partie du parc industriel en plus des installations de l’aéroport pour les opérations de l’entreprise. Le projet impliquerait tant le secteur de l’aviation privée que militaire. Il y aurait une forte création d’emplois. On deviendrait les premiers en Amérique du Nord à avoir des installations de ce genre-là chez nous. »

Ce n’est pas la première fois que la direction de l’Aéroport de Gatineau fait miroiter la venue d’une grosse entreprise qui permettrait d’attirer une grappe industrielle en aéronautique. Trois sources crédibles interpellées par Le Droit attestent que cette fois, c’est du sérieux.

M. Lalonde affirme avoir participé à plusieurs rencontres avec les promoteurs. Des bailleurs de fonds américains impliqués dans le financement du projet ont d’ailleurs été rencontrés il y a quelques jours, a-t-il souligné. « Il y a eu de vols en hélicoptère au-dessus du site et nous avons parfaitement l’endroit où ils veulent s’installer, a-t-il affirmé. Nous avons de nombreuses discussions avec des gens impliqués dans ce projet et tout indique qu’il y a de fortes chances que ça puisse être annoncé en 2018. Mais tant que ce n’est pas signé, ce n’est pas signé. »

Bilan
En attendant cette annonce importante, les choses vont de mieux en mieux à l’Aéroport de Gatineau. Après des années difficiles où les déficits s’accumulaient, les installations aéroportuaires de Gatineau affichent maintenant des surplus. Ils ont atteint près de 90 000 $ en 2017. Cumulés, ces surplus représentent maintenant près de 250 000 $.

Le nombre de mouvements aériens a connu une croissance de 20 % l’an passé, pour atteindre 50 700 mouvements, ce qui classe Gatineau au 2e rang dans sa catégorie au Québec et 5e au Canada. Les écoles de pilotage sont en forte croissance. L’entente signée avec le Cégep Héritage et l’Académie de pilotage internationale en décembre dernier ne fera qu’ajouter à cette croissance.

La décision récente de la Ville de Gatineau d’aménager les services d’égout et d’aqueduc du côté nord de l’aire de circulation permettra la construction prochaine de deux séries de quatre hangars par la firme JHL Aviation Services. Il s’agit d’un projet estimé à 1 million $.

La construction doit débuter cet automne.