Plusieurs cyclistes ont assisté à cette soirée porte ouverte pour venir découvrir le plan en question.

Un plan qui inspire confiance

La Ville de Gatineau organisait une soirée porte ouverte à la Maison du citoyen mercredi soir afin de présenter aux cyclistes de la région leur plan directeur du réseau cyclable.

Le plan présenté par la Ville inspire confiance au vice-président d’Action vélo Outaouais, Bernard Hurteaux, qui était sur place afin de discuter du projet avec les citoyens.

« Je suis super satisfait de ce plan-là !, a-t-il lancé en entrevue avec Le Droit. Il y a probablement éventuellement de la bonification à faire ou peaufiner certaines affaires, mais en gros c’est ce qu’on attendait et on est content du résultat. »

« C’est un plan qu’on attendait depuis déjà plusieurs années et qui met en place une infrastructure cyclable ainsi que de fortes lignes nord-sud, est-ouest pour le développement du cyclable », ajoute-t-il.

Plusieurs cyclistes ont assisté à cette soirée porte ouverte pour venir découvrir le plan en question. 

Maxime Gaudet, un cycliste résidant à Gatineau, affirme que le plan est étonnamment bien fait, mais souligne qu’il reste toujours du travail à faire pour desservir les populations plus éloignées du centre-ville.

« Je discutais avec une personne du groupe d’urbanisme de la Ville et je vais avouer que je n’avais pas énormément de choses à proposer en rajout parce qu’ils ont déjà envisagé tous les manquements. »

« Au quotidien je trouve qu’on est déjà bien desservi, mais c’est certain que Buckingham ou d’autres environnements sont des endroits à améliorer », a-t-il ajouté.

Quant à Aylmer, un résident du secteur estime que la Ville de Gatineau manque d’audace dans son plan directeur.

« C’est un pas dans la bonne direction, mais je pense qu’on n’ose pas assez, mentionne Mario Fournier. On parle beaucoup de liens dans le quartier, mais au niveau des sentiers récréatifs il n’y a pas beaucoup de choses. »

Le plan présenté par la Ville reflète à 85 % les recommandations qui ont été faites par les citoyens. Ceux-ci se sont d’ailleurs prononcés en grand nombre  en offrant 2300 commentaires sur le site web de la Ville de Gatineau.