De gauche à droite: Bruno Lortie (athlète), Daniel Leduc (président du CDSG), Élodie Brault, DG, Gaétan Robitaille (PDG de l’Institut national du sport du Québec), Julie Vandal (athlète), Marc Carrière (député de Chapleau), Pierre Lanthier, conseiller municipal et Ben Hooker (athlète)

Un peu plus d’argent pour le CDSG

Le Conseil de développement du sport de Gatineau (CDSG) comptera dorénavant sur un coup de pouce financier plus important du gouvernement du Québec. Il recevra 130 000 $ durant la prochaine année, une augmentation de 160 % par rapport aux contributions précédentes.

Le CDSG touchait une aide de 50 000 $ annuellement depuis sa fondation en 2009. «C’est une augmentation substantielle, a reconnu lundi le président de son conseil d’administration, Daniel Leduc, lors d’une conférence de presse tenue au centre sportif de Gatineau.

«Nous avons en ce moment 800 à 900 athlètes qui sont inscrits au CDSG. L’objectif avec les fonds que nous avons reçus, c’est de dépasser les 1000 athlètes.»

Le CDSG s’avère un guichet unique de services de premières lignes, non seulement pour les athlètes, mais également les entraîneurs et les intervenants du milieu sportif en Outaouais. Il favorise l’atteinte de la performance optimale des athlètes, mais aussi l’accès à divers partenaires des milieux médico-sportifs, scolaires et des affaires.

Le CDSG est l’un des huit centres régionaux d’entraînement multisports au Québec. Il a notamment épaulé le skieur para-alpin Alexis Guimond qui s’apprête à participer aux Jeux paralympiques, à PyeongChang.