Maxime Pedneaud-Jobin, maire de GatineauPATRICK WOODBURY, LeDroit

Un front commun contre la CCN souhaité par Pedneaud-Jobin

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin souhaite que Gatineau et Ottawa fassent front commun pour forcer la Commission de la capitale nationale (CCN) à changer sa façon de voir sa relation avec les deux villes.
Une première rencontre aura lieu cet après-midi, entre les maires Pedneaud-Jobin et Jim Watson. Pour le maire de Gatineau, l'échange sera une occasion d'échanger sur les solutions possibles à apporter pour améliorer les relations avec la CCN.
« Nous avons eu un épisode assez pénible avec la CCN dans le dossier de la rue Gamelin et je sais que la Ville d'Ottawa vit elle aussi le même genre de chose, a affirmé M. Pedneaud-Jobin. Nous avons des problèmes communs avec la CCN. Est-ce que cela peut mener à un front commun ? C'est un des objectifs de la rencontre. Nous voulons voir quels gestes ou changements nous pouvons demander ensemble à la CCN. Nous serons plus fort politiquement si nous parlons ensemble devant cette instance. »
Transport en commun
Le maire de Gatineau a souvent parlé, en campagne électorale, de la nécessité d'un rapprochement entre les deux villes frontalières. La rencontre d'aujourd'hui devrait être la première de plusieurs réunions entre les deux maires et leurs équipes respectives.
« Nous avons commencé à nous parler dès le lendemain de l'élection, a expliqué M. Pedneaud-Jobin. Le premier téléphone que j'ai reçu comme maire c'est celui de M. Watson. »
Sans vouloir divulguer l'ensemble des dossiers qui seront sur la table cet après-midi, M. Pedneaud-Jobin n'a surpris personne en affirmant, hier, que le dossier du transport en commun allait retenir l'attention des deux hommes. « Les projets de transport en commun se calculent en milliards de dollars des deux côtés de la rivière des Outaouais, note le maire de Gatineau. Pour notre part, nous allons un jour agir pour consolider notre système vers l'ouest. L'immense majorité des usagers de ce secteur se dirige à Ottawa. Il faut voir avec nos voisins comment nous pouvons mettre en commun notre travail et nos équipes. »