La Ville ignore pour le moment quand il pourrait y avoir une première pelletée de terre au projet immobilier Bloome puisque le promoteur n’a pas encore déposé ses plans finaux.

Un contre-registre prévu pour Bloome

La contestation d’un important projet domiciliaire sur le boulevard Saint-Joseph à Gatineau pourrait être contrecarrée par des citoyens qui penchent pour l’initiative du groupe immobilier Kevlar.

Un résident de l’édifice à condos Blackburn a approché le conseiller municipal et président du Comité consultatif d’urbanisme (CCU), Jocelyn Blondin, afin d’obtenir les documents pour un contre-registre, en riposte à la démarche du syndicat des copropriétaires de l’immeuble Blackburn qui s’oppose au projet de trois tours de 10, 17 et 30 étages.

« Une personne qui habite dans le Blackburn m’a dit par courriel que ça (la position du syndicat) ne reflétait pas l’opinion de tous les résidents. Cette personne voulait savoir s’il y avait une manière de contester ou de signifier que des gens étaient pour le projet », a expliqué l’élu du district du Manoir-des-Trembles–Val-Tétreau.

Il faut au syndicat au moins 26 signatures sur les 148 personnes habilitées à voter pour bloquer le projet de quelque 350 logements locatifs, ou pour mener à un référendum.

À LIRE AUSSI :

Le projet immobilier Bloome en danger

Par contre, la loi permet qu’une majorité de personnes de la zone visée, habilitée à voter, puisse stopper la procédure en signant un formulaire. Le chiffre magique ici est de 75 noms, soit 50 % plus un. Les documents devront être remis à la Ville de Gatineau au plus tard à la fermeture des bureaux, le 25 juin.

« Je sais qu’ils vont essayer de ramasser les 75 signatures », a indiqué M.Blondin.

Les résidents de l’immeuble Blackburn qui s’opposent au projet Kevlar veulent conserver leur vue sur la fontaine du Casino du Lac-Leamy, a indiqué plus tôt cette semaine le conseiller municipal du quartier, Cédric Tessier. Selon lui, il y aurait une quarantaine d’opposants au projet dans l’édifice de copropriétés.

Place publique

M. Blondin a voté pour le projet Kevlar lorsqu’il est passé au CCU.

« À l’intérieur des trois bâtiments, il y aurait une place publique autant pour les citoyens du secteur que pour les résidents. Il (le promoteur) a dit que ce sera ouvert à tous. Il y aura des bancs, de la verdure, etc. Ça va attirer des gens dans le secteur. On sait que les Galeries de Hull ont de la difficulté, il y a quelque chose de bien qui s’en vient au Village Place Cartier. Ça va faire revivre ce quartier avec l’augmentation de la population », a argué M. Blondin.

La Ville ignore pour le moment quand il pourrait y avoir une première pelletée de terre au projet immobilier Bloome puisque le promoteur n’a pas encore déposé ses plans finaux.