Le Bâtiment 6, construit par l’entreprise E.B. Eddy à la fin du 19e siècle, revivra le temps d’un week-end alors qu’on y présentera la 21e édition du Rendez-vous des saveurs, du 18 au 20 mai.

Un bâtiment patrimonial revit

Désert depuis l’arrêt des activités de Domtar à Gatineau, en 2007, un des édifices à la plus haute valeur historique de la région accueillera à nouveau des visiteurs.

Le Bâtiment 6, construit par l’entreprise E.B. Eddy à la fin du 19e siècle, sera l’hôte du 21e Rendez-vous des saveurs du 18 au 20 mai prochains. Ce vestige du passé industriel de la région — situé à l’intersection de la rue Montcalm et du boulevard Alexandre-Taché — a reçu la plus haute protection patrimoniale au début du nouveau millénaire.

Le président de la Société d’histoire de l’Outaouais, Michel Prévost, était tout sourire jeudi matin, durant la conférence de presse annonçant le retour du Rendez-vous des saveurs.

« C’est bien beau de classer des bâtiments, mais si on les laisse à l’abandon et qu’il n’y a aucune activité... C’est important de trouver une nouvelle vocation à nos bâtiments historiques. »

M. Prévost avait préparé le formulaire pour obtenir le classement au Répertoire du patrimoine culturel du Québec à la fin des années 1990. E.B. Eddy — peu avant son acquisition par Domtar — avait demandé un permis de démolition.

La Ville de Hull avait rejeté la requête, mais l’entreprise souhaitait contester la décision devant les tribunaux.

« Il se distingue des autres [édifices d’E.B. Eddy dans le secteur] parce qu’il est de style second empire. Le toit en mansarde, avec les lucarnes, on voit que c’est celui qui a l’architecture la plus recherchée, comparé aux autres, explique Michel Prévost. À la fin du 19e siècle, quand on construisait des bâtiments industriels comme ça, on les construisait en brique. C’est exceptionnel que celui-ci soit en pierre. C’est parmi les rares bâtiments en pierre du 19e siècle qui existe encore à Gatineau. »

Formule renouvelée pour le Rendez-vous des saveurs
L’événement qui se tenait au Casino du Lac-Leamy chaque automne, depuis quelques années, a fait relâche en 2017 afin de revoir sa formule.

S’installer dans le bâtiment 6, sur le terrain de Zibi, offre de nombreux avantages à l’organisation, selon le directeur général du Groupe Simoncic, Michel-Olivier Matte (le Groupe Simoncic est coproducteur du Rendez-vous des saveurs).

D’abord, contrairement au Casino, les enfants seront admis. La proximité des nombreux restaurants du centre-ville permet également l’ajout d’une activité, la promenade gourmande, qui est principalement une marche vers Le Cellier, Le Rustiek et Les Vilains Garçons. Les participants y seront accueillis avec des plats préparés. Les billets pour cette promenade sont vendus 135 $, en quantité limitée.

Finalement, en s’installant au centre-ville de Gatineau, le Rendez-vous des saveurs se trouve dans ce que la directrice générale de Tourisme Outaouais, France Bélisle, appelle comme « le corridor de la porte d’entrée » vers Gatineau et le reste du côté québécois de la région.

Dans l’espoir d’attirer des visiteurs d’Ottawa, l’événement s’est inscrit dans la programmation du populaire Festival canadien des tulipes.

« C’est important d’avoir des événements simultanés qui incite les visiteurs à circuler partout dans la région », s’est réjouie Mme Bélisle en conférence de presse.