Plusieurs maisons sont abandonnées depuis les inondations de 2017 dont celle du du 6, rue St-Patrice.

Un bâtiment abandonné qui dérange

C’est généralement avec tristesse que les citoyens ont vu des maisons de leur voisinage être démolies depuis les inondations de 2017, mais c’est plutôt avec un peu de frustration qu’on attend qu’un immeuble du district du Lac-Beauchamp le soit à son tour.

Au moins une propriété dérange dans le quartier qui fera l’objet d’efforts de revitalisation. Situé près de l’intersection des rues Riviera et Saint-Patrice, un bâtiment abandonné depuis la crue historique de 2017 doit faire l’objet d’une démolition d’ici février 2020.

« Il y a des gens qui ont brisé les fenêtres et qui ont enlevé les portes, explique le conseiller du secteur, Jean-François LeBlanc. L’enjeu de sécurité, c’est que si quelqu’un est allé durant la nuit pour arracher la porte, éventuellement, il y a de la vermine qui va entrer. »

La frustration se serait accumulée au cours des derniers mois et au moins un citoyen a effectué une plainte au 3-1-1. Après une inspection où des infractions au règlement relatif à la salubrité et à l’entretien des habitations, des logements et des chambres à numéro, la Ville est entrée en contact avec le propriétaire des lieux pour l’inviter à procéder aux travaux nécessaires afin de se conformer.

Le service des communications de Gatineau soutient qu’un permis de démolition a été délivré le 15 février dernier pour l’immeuble sis au 20, rue Saint-Patrice. À partir de ce moment, le propriétaire a 12 mois pour réaliser la démolition.

Dans un cas comme celui-ci, si le propriétaire avait refusé d’agir pour se conformer à la réglementation municipale, la Ville aurait pu entreprendre des procédures judiciaires pour le forcer à réaliser les travaux nécessaires ou à démolir l’immeuble.