Le maire Maxime Pedneaud-Jobin

Transport et sixième pont: le débat reprend au conseil municipal

Bien des yeux se tourneront vers la table du conseil municipal de Gatineau, cette semaine, alors qu’aura lieu, mardi, en matinée, le très attendu débat sur un éventuel sixième pont et plus largement sur toute la question du transport dans la région.

L’exercice a été annoncé il y a un mois, au moment où le ton des échanges sur le sujet entre les élus devenait de plus en plus acrimonieux. Des révélations faites par Le Droit à la toute fin de la campagne électorale fédérale ont rapidement eu l’effet de polariser les débats. Les pressions politiques exercées par le maire Maxime Pedneaud-Jobin pour forcer la Commission de la capitale nationale (CCN) à revoir les termes d’un appel d’offres pour la préparation d’un plan de transport intégré entre Ottawa et Gatineau ont fait sursauter plusieurs élus, ainsi que le député de Gatineau, Steven MacKinnon

Certains conseillers, Louise Boudrias en tête, ont alors exigé un débat public au conseil sur le sujet. C’est ainsi que le président du conseil, Daniel Champagne, a ajouté une séance du comité plénier à l’horaire. Il a ensuite invité tous les élus à soumettre des noms d’experts en mobilité qui pourraient venir partager leurs connaissances et nourrir la réflexion des conseillers sur ce vaste enjeu. 

Deux experts ont été invités à venir rencontrer le conseil municipal. Catherine Morency, professeur à la Polytechnique de Montréal spécialisée dans le génie du transport et titulaire de deux chaires de recherche, disposera de trente minutes pour exposer au conseil sa vision du transport urbain à Gatineau. Mme Morency a par ailleurs reçu le prix Antoine-Grégoire, décerné par l’Association du transport urbain du Québec (ATUQ) il y a tout juste un mois pour souligner sa contribution à l’évolution de la mobilité au Québec. 

Fanny Tremblay-Racicot aura aussi trente minutes pour partager ses solutions aux problèmes de transport que connaît Gatineau. Professeure à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP) à Québec, Mme Tremblay-Racicot se spécialise en administration municipale, en transport et en aménagement urbain. « Ça sera intéressant d’avoir un regard objectif sur nos enjeux en transport », a indiqué M. Champagne. 

Trois relances

Daniel Champagne affirme avoir fait trois relances auprès de ses collègues pour les inviter à proposer des experts qui auraient été pertinents d’entendre pour le conseil. Aucun élu indépendant n’a soumis de proposition. 

M. Champagne ne cache pas être « un peu déçu » de ce manque de participation, alors que certains réclamaient haut et fort la tenue d’un débat au conseil. 

Déroulement

La journée de mardi sera lancée à 9 h par un mot d’accueil du maire Pedneaud-Jobin, suivi d’un bref portrait des démarches en cours en matière de transport avec la CCN. 

Les experts auront ensuite la parole pour environ une heure. Il s’en suivra une période de questions et de discussion avec les élus présents. 

M. Champagne rappelle qu’il n’est pas question pour le conseil, au terme de cet exercice, de prendre position pour ou contre un éventuel sixième pont.