Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a clairement pris position en faveur du projet de train léger à Gatineau qu’il a estimé à 1,5 milliard.

Train léger: un projet de 1,5 G$, soutient Lisée

Le coût du projet de train léger pour desservir l’ouest de Gatineau serait évalué à 1,5 milliard $. C’est ce qu’a précisé le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, jeudi, en confirmant l’appui au projet par un éventuel gouvernement formé par le PQ.

« On parle d’un budget de 1,5 milliard $ et oui on est très ouvert à ça, on veut que ça se réalise, a-t-il indiqué. On va regarder le plan d’affaires, la contribution du fédéral et de Québec, mais nous on veut être le gouvernement qui fera faire un grand pas en avant à la mobilité durable dans tous nos centres urbains et c’est exactement le genre de projet qu’on veut appuyer. »


« Ce sera un projet immense qui va dépasser le milliard de dollars. D’avoir l’engagement des deux premiers ministres, c’est vraiment une nouvelle puissante pour Gatineau. »
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

L’attachée de presse du maire de Gatineau, Laurence Gillot, a précisé qu’il était « prématuré » d’avancer un montant précis, puisqu’il n’est question que « d’ordre de grandeur » pour l’instant. « Ce sera précisé lors du dépôt du projet », a-t-elle ajouté. 

Plus tôt dans la journée, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, avait aussi confirmé son appui au projet de train léger que Gatineau s’apprête à présenter officiellement au ministère des Transports. 

« Le train léger m’apparaît être une très belle option, a-t-il affirmé. Les gens semblent assez contents du Rapibus, mais voudraient avoir une connexion plus simple avec l’autre côté de la rivière. Ça m’apparaît logique. Gatineau est une agglomération importante au Québec, c’est notre porte d’entrée de l’ouest et il y a lieu d’être moderne ici comme nous le serons dans les couronnes nord et sud de la métropole et à Québec. »

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, n’a pas raté l’occasion de souligner cet engagement venu de la tête du gouvernement provincial. 

« Justin Trudeau avait aussi parlé de notre train léger comme d’une priorité et là M. Couillard fait la même chose, a-t-il noté. Ce sera un projet immense qui va dépasser le milliard de dollars. D’avoir l’engagement des deux premiers ministres, c’est vraiment une nouvelle puissante pour Gatineau. »

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, s’est pour sa part gardé une réserve sur le sujet. 

Prétextant que le projet n’est pas encore chiffré, selon lui, il a jugé qu’il était trop tôt pour prendre un engagement sur ce projet. 

« Ce que je comprends de M. Couillard c’est qu’il est ouvert et moi aussi je suis ouvert au projet, a noté M. Legault. C’est un beau projet qui vient s’arrimer avec Ottawa. Il faut que le projet soit chiffré pour voir si on peut l’entrer dans les projections de dépenses en infrastructure des dix prochaines années. »