Train léger à Gatineau: aucun signal positif à l’approche des budgets fédéral et provincial

Alors que les ministres des Finances à Ottawa et Québec mettent respectivement la touche finale à leur budget qui seront déposés la semaine prochaine, rien ne semble indiquer qu’une entente est à portée de main pour bonifier le programme fédéral d’infrastructures de transport en commun à l’intérieur duquel Gatineau puiserait les sommes nécessaires à la construction de son futur train léger dans l’ouest.

Voyant que les sommes d’argent disponibles n’étaient pas suffisantes pour financer leurs grands projets de transport en commun, l’agitation a commencé à gagner les maires de Montréal, Québec et Gatineau au cours des derniers mois. Régis Labeaume a récemment haussé le ton dans ce dossier, alors que Maxime Pedneaud-Jobin continue de privilégier la négociation entre les deux paliers de gouvernement afin que les deux milliards de dollars nécessaires à son projet soient dégagés. 

« C’est la même chose qu’on répète depuis des semaines, ça n’a pas changé, c’est la méthode actuelle de financement qui fait en sorte que si on y va en fonction de l’achalandage, on ne pourra pas financer le projet qui est ici à Gatineau, a fait savoir, lundi, le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe. Nous, on le répète depuis le début, on n’est pas contre ce projet-là, on trouve que c’est un projet qui a du bon sens et il y a un besoin, mais en même temps, on est aussi responsables de bien gérer les fonds publics. Si on se fie à la méthode de calcul actuelle, on n’aura pas l’argent nécessaire pour mener à bien le projet. On continue de travailler en collaboration pour voir notamment avec le fédéral comment on peut arriver à une entente qui va satisfaire tout le monde. La Ville de Gatineau est très, très, très proactive dans ce dossier-là, j’en entends souvent parler. »

L’enveloppe fédérale de 5,2 milliards $ sur dix ans, jumelée aux critères de financement, ne permet pas, actuellement, de financer le projet de tramway de Québec, ni le train léger de Gatineau. Selon le maire de Québec, seuls le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal et le REM iront de l’avant si Québec et Ottawa n’en viennent pas à une entente.

Avec Justine Mercier