Un bilan de la délocalisation des sinistrés sera rendu public le 22 octobre prochain par l’OMHG.

Tous les sinistrés ont quitté le centre d’hébergement d’urgence

Les derniers sinistrés de la tornade du 21 septembre, à Gatineau, ont quitté le centre d’hébergement d’urgence au cours des derniers jours, mais une centaine d’entre eux demeurent toujours à l’hôtel ou dans un logement temporaire, précise le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

La Ville de Gatineau n’a pas pour autant fermé la porte de son centre d’urgence. Le centre communautaire Père-Arthur-Guertin a plutôt été transformé en centre d’aide aux sinistrés. Une quinzaine d’employés municipaux demeurent mobilisés pour assurer la coordination des services à la personne comme l’aide au logement et les services psychosociaux.

«L’hôtel ne peut pas être une solution permanente, assure le maire Pedneaud-Jobin. On a donné beaucoup de permis de démolition et de construction. J’ai rencontré un promoteur qui veut construire un nouveau projet de logements abordables. Le sentiment d’urgence concernant le logement continue de nous habiter. On continue de travailler sur l’hébergement à long terme pour les sinistrés.»

L’Office municipal d’habitation de Gatineau (OMHG) poursuit par ailleurs ses efforts pour faire le jumelage entre les sinistrés à la recherche d’un logement et propriétaires. Un bilan de la délocalisation des sinistrés sera d’ailleurs rendu public le 22 octobre prochain par l’OMHG.

Le maire de Gatineau ajoute que les discussions avec les partenaires de la Ville et le gouvernement du Québec se poursuivent afin d’identifier les besoins et les différents programmes d’aide qui sont pertinents.

«La transition au gouvernement n’a aucun effet, note le maire. Tous nos appels au gouvernement sortant continuent d’être traités en temps réel. Nous n’avons pas fait de demande formelle au gouvernement pour l’instant puisque toutes nos demandes se gèrent au fur et à mesure. Nous discutons beaucoup avec la Croix rouge pour évaluer les besoins et nous cheminons ensemble là-dedans avec le gouvernement.»