L'ex-maire Robert Labine.

Tours de Brigil au centre-ville: Labine ajoute son appui

Après l'ex-mairesse de Buckingham, Jocelyne Houle, et l'ex-maire de Gatineau, Gaétan Cousineau, c'est au tour de Robert Labine d'effectuer une sortie publique en appui au projet de la Place des Peuples de Brigil.
M. Labine, candidat à la première élection à la mairie de la Ville de Gatineau fusionnée, dresse un parallèle entre un projet datant des années 70 et les actuelles ambitions de Gilles Desjardins, président de Brigil. Il rappelle que l'homme d'affaires Fernand Philippe avait entrepris des démarches pour construire des tours d'habitation sur les mêmes terrains où M. Desjardins souhaite aujourd'hui construire des tours de 35 et 55 étages.
«Pour ma part, j'estime que c'est en quelque sorte notre destin qui nous rattrape. [...] Malheureusement, Monsieur Philippe est décédé en 1975, sans avoir pu voir son rêve de grandeur se matérialiser. [...] Cela ne fait pas de doute dans mon esprit que cela a eu un impact sur le développement de notre région», affirme Robert Labine.
L'ex-maire de Gatineau estime que le projet de la Place des Peuples permettrait à Gatineau de rayonner et de se démarquer dans l'ensemble du Québec, mais surtout, face à la capitale nationale. Il exprime d'ailleurs la crainte de voir Gilles Desjardins construire ses tours à Ottawa si le projet devait être bloqué par le conseil municipal de Gatineau.
La Ville de Gatineau tient une assemblée publique sur ce projet, lundi soir à la Maison du citoyen, pour permettre aux citoyens de s'exprimer sur le développement du quartier du Musée.