La Ville de Gatineau a précisé vendredi que 60 bâtiments sur son territoire ont été sérieusement endommagés par la tornade, et que deux ont été démolis.

Tornade: Pedneaud-Jobin discute avec Québec

La Ville de Gatineau est en discussion avec le gouvernement du Québec pour obtenir au cours des prochains jours de l’aide supplémentaire à la suite du passage de la tornade du 21 septembre qui a semé la destruction dans les secteurs Mont-Bleu et Cité-des-Jeunes.

« Nous sommes, avec l’ensemble de nos partenaires, en train d’évaluer précisément, dans chacun des domaines, quels seraient nos besoins », a indiqué vendredi le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, lors d’un point de presse établissant le premier bilan de la tornade et des vents violents d’il y a plus d’une semaine.

La Ville de Gatineau a déjà eu des contacts avec le bureau du ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, et celui du premier ministre Philippe Couillard ainsi qu’au niveau des sous-ministres pour cette aide additionnelle.

« Ce sont des discussions sur des demandes à venir, pas des chiffres précis », a mentionné le maire Pedneaud-Jobin.

Le gouvernement du Québec a déjà versé un million $ pour l’aide aux sinistrés de Gatineau. Pour le moment, le fédéral n’a pas avancé d’argent pour les efforts de rétablissement.

Le secteur le plus touché par la tornade, celui du Mont-Bleu, a vu 205 bâtiments être endommagés, impactant 1686 logements. Quelque 1762 citoyens se sont enregistrés au centre de services des sinistrés. 

Des centaines de personnes qui ont perdu leur logis sont logées dans des chambres d’hôtel et les centres d’hébergement pour sinistrés. La priorité des autorités est de trouver des logements pour les sinistrés.

« On travaille main dans la main avec la Croix-Rouge, mais aussi avec l’ensemble des organismes du milieu. Nous avons mis en place un bureau de coordination de logements, parce qu’il y a plusieurs acteurs », a expliqué le maire Pedneaud-Jobin.

À Ottawa

Les résidents d’Ottawa affectés par les tornades ont eu droit vendredi à une première séance d’information des autorités afin de les aider dans leur cheminement sur plusieurs fronts.

Au chapitre des assurances, le Bureau d’assurance du Canada (BAC) a recommandé aux sinistrés qui n’ont pas encore contacté leur compagnie ou leur courtier d’assurance de le faire immédiatement.

« Vous devriez prendre des photos des dommages, si c’est sécuritaire de le faire, et conserver tous les reçus si vous avez effectué des réparations d’urgence à votre maison afin de minimiser d’autres dommages ou pour les dépenses encourues en lien avec les dépenses de subsistance additionnelles. Prenez notes des conversations que vous avez votre expert en sinistres et écrivez votre numéro de demande d’indemnité ainsi que des noms et des numéros de téléphone de personnes clés », a suggéré Craig Stewart, du BAC.

Deux autres séances auront lieu ce samedi, à l’église Woodvale sur le chemin Greenbank, de 11 h à 13 h, et à l’école secondaire West Carleton sur le chemin Durobin, de 15 h 30 à 17 h 30.