Le porte-parole de la police de Gatineau, Jean-Paul LeMay

Surveillance : Le SPVG n'a « jamais perdu le contrôle »

La police de Gatineau dément catégoriquement certaines informations véhiculées par le FM 104,7 voulant que les autorités aient perdu le contrôle dans l'Est de la Ville et que la police ne soit plus en mesure d'assurer la sécurité et les patrouilles dans ce secteur.
« Nous n'avons jamais perdu le contrôle, assure le porte-parole de la Police de Gatineau, Jean-Paul Lemay. Certains éléments ont été mal interprétés, ces informations étaient erronées. Nous n'avons jamais perdu le contrôle. Les patrouilles se poursuivent dans les secteurs inondés. »
Plus tôt, lundi, le FM 104,7 révélait avoir lu une note interne indiquant que le SPVG n'était plus en mesure d'assumer la surveillance préventive dans le secteur de la rue du Fer à cheval et qu'un plan B était en préparation.
M. Lemay affirme que les agents du SPVG patrouillent tous les secteurs touchés en collaboration avec le service des incendies et les membres des Forces armées canadiennes, notamment le secteur de la rue du Fer à cheval et de la rue Hurtubise. Certains agents patrouillent en compagnie de militaires à l'aide d'équipements de l'armée. « Nous sommes présents, jour et nuit, et nous maximisons notre présence en collaboration avec tous les intervenants sur le terrain », insiste M. Lemay. 
Le SPVG demande aussi la collaboration de la population. « Nous invitons les gens à rapidement contacter le 9-1-1 s'ils sont témoins d'activités louches et nous serons en mesure d'intervenir rapidement », note l'agent Lemay. 
Quant à une possible vague de vols dans les résidences évacuées, le SPVG assure n'avoir eu aucune plainte à ce sujet jusqu'à maintenant. « Nous sommes conscients aussi que les gens ont autre chose à faire que de déposer des plaintes et que ceux qui ont quitté leur maison ne sont pas en mesure de savoir s'ils se sont fait voler, indique M. Lemay. Nous savons qu'il est important pour les gens qui ont abandonné leur maison de savoir que nous assurons la sécurité de leurs biens et c'est pour ça que nous sommes présents partout sur le terrain et que nous patrouillons jour et nuit. »