Les négociations entre les deux parties doivent reprendre lundi en présence d'un médiateur nommé par Travail Canada.

STO: plusieurs voyages annulés à nouveau

Les usagers de la Société de transport de l'Outaouais (STO) doivent s'attendre à une autre heure de pointe difficile mercredi matin alors qu'on prévoit qu'au moins une soixantaine de voyages seront annulés en raison des autobus qui demeureront stationnés aux garages, selon ce qui était annoncé au moment d'aller sous presse mardi soir.
Affirmant qu'il tenterait de communiquer à sa clientèle les annulations confirmées dans les meilleurs délais possibles, le transporteur public annonce des annulations sur plusieurs lignes, particulièrement celles desservant les secteurs Gatineau et Aylmer ainsi que le quartier du Plateau.
Mardi après-midi, environ 60 voyages, soit un peu moins que les quelque 80 qui avaient d'abord été anticipés, ont dû être annulés sur le réseau de la STO pour le retour à la maison, une heure de pointe également compliquée par les précipitations de neige. Au total, 34 autobus étaient non disponibles parce que des défectuosités mineures et majeures avaient été signalées sur ceux-ci, mais ce chiffre a pu varier à la baisse par la suite au fur et à mesure que des autobus étaient réparés puis remis sur la route. 
« Quand on parle que les autobus sont immobilisés pour des réparations mineures, il peut s'agir d'un phare brûlé ou d'un essuie-glace mal fixé, par exemple. On a de toute façon l'obligation de les réparer dans un délai maximal de 48 heures », signale la porte-parole de la STO, Céline Gauthier. Le transporteur public se dit conscient qu'il pourrait parfois annoncer des voyages annulés mais qu'au final il puisse les offrir.
« On préfère annoncer des annulations pour ne pas créer de mauvaises surprises. Il peut y avoir des décisions de gestion de terrain à la minute près, lesquelles deviennent difficiles à communiquer », dit Mme Gauthier.
La STO a indiqué par voie de communiqué avoir ajouté du personnel dans son équipe des opérations, « avec un total de 3 régulateurs en poste au centre de contrôle et de 4 inspecteurs sur le réseau qui assurent aussi une gestion immédiate sur le terrain ». Elle a du même coup assuré qu'elle s'efforce de protéger les lignes dédiées aux étudiants du transport intégré, les lignes sur lequelles un seul voyage est offert et les lignes desservant l'est du territoire gatinois.
Le transporteur public tente également d'atténuer les impacts de ces annulations en retirant des voyages sur les lignes à plus haute fréquence, notamment sur le corridor Rapibus. Par conséquent, le nombre de passagers à bord des autobus pourrait être accru sur ces lignes. 
Rappelons que les 600 chauffeurs et employés de l'entretien de la STO observent des moyens de pression depuis vendredi dernier, leur convention collective étant échue depuis deux ans. En plus de n'effectuer aucune heure supplémentaire, de s'habiller comme ils le désirent et de respecter à la lettre les limites de vitesse, les syndiqués avaient annoncé, la semaine dernière, leur intention de redoubler de vigilance lors de l'inspection mécanique des autobus afin de dénoter la moindre défectuosité. 
Les négociations entre les deux parties doivent reprendre lundi en présence d'un médiateur nommé par Travail Canada.
La STO suggère vivement aux usagers de s'abonner aux alertes Info-réseau personnalisées dans la section « Mon profil » du site web et de sélectionner les lignes pour lesquelles ils souhaitent recevoir l'information par courriel, par texto ou encore par le biais de ces deux outils. L'information est aussi disponible dans l'encadré bleu Info-Réseau sur la page d'accueil du sto.ca.