La Société de transport de l’Outaouais et OC Transpo n’ont pas l’intention de changer les pratiques en vigueur, pour l’instant.

STO et OC Transpo: pas question de modifier les pratiques 

En pleine saison du rhume et de transmission de microbes, à quelle fréquence l’intérieur des autobus et des véhicules d’OC Transpo et de la Société de transport de l’Outaouais (STO) est-il nettoyé ? Le protocole va-t-il être revu chez les deux transporteurs publics face à la crise du coronavirus ?

À la STO, le protocole actuel veut que l’extérieur des autobus ainsi que les barres d’appui et le poste du chauffeur, incluant la boîte de perception, soient lavés une fois par semaine. L’opération hebdomadaire se déroule lors de chaque ravitaillement au garage.

Quant au nettoyage intérieur complet des véhicules, il a lieu tous les deux mois. On procède alors entre autres au nettoyage des murs et du plancher, au retrait des gommes à mâcher, à l’entretien des portes et au nettoyage des graffitis, sans compter le nettoyage des appareils de chauffage ou de climatisation.

Il n’est pour l’instant pas question de modifier les pratiques en vigueur, indique la porte-parole de la société de transport, Sophie St-Pierre, qui ajoute cependant que la STO « suit l’évolution de la situation et maintient des liens étroits avec les autorités de santé publique ».

« Pour le moment, la direction régionale de santé publique de l’Outaouais (DSP) invite la population à pratiquer les mesures d’hygiène habituelles et c’est ce que nous privilégions auprès de nos clients et employés ».

On rappelle que la DSP recommande que chaque individu pratique les mesures d’hygiène habituelles, telles que tousser ou éternuer dans sa manche, se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou encore un désinfectant à base d’alcool ainsi qu’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

La flotte de la STO compte plus de 350 autobus.

Malgré nos demandes, OC Transpo n’avait toujours pas été en mesure de préciser, en fin de journée mercredi, quel est le protocole de nettoyage intérieur de ses véhicules

Le quotidien La Presse révélait mercredi que la Société de transport de Montréal (STM) mettra en place un nouveau programme de nettoyage pour les wagons du métro.

Plutôt que d’être lavés aux cinq à six semaines, ceux-ci seront nettoyés au minimum toutes les semaines. Les autobus, de leur côté, continueront d’être lavés aux six semaines.