Le député fédéral de Gatineau, Steven MacKinnon, à droite, accompagné du maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Sixième pont: Steven MacKinnon corrige le tir

Le député fédéral de Gatineau, Steven MacKinnon, corrige le tir concernant l’appui de son parti à la construction du pont de l’île Kettle. Ce projet est beaucoup moins prioritaire pour le gouvernement libéral que ne l’a laissé entendre le député, la semaine dernière.

Dans un échange courriel avec Le Droit, M. MacKinnon a indiqué, jeudi dernier, que la résolution qu’il parrainait pour amener le Parti libéral du Canada (PLC) à se prononcer en faveur de la construction d’un 6e lien interprovincial dans la région de la capitale fédérale avait été acceptée par les délégués réunis en congrès, à Winnipeg, en mai 2016. 

C’est faux. Les délégués ont rejeté à 522 contre 288 la résolution présentée par le député de Gatineau. M. MacKinnon se défend en affirmant que le courriel est souvent un mode de communication imparfait et qu’il n’avait pas l’intention d’induire en erreur. « Il faut dire cependant que la résolution avait obtenu l’appui du comté de Gatineau, ensuite des membres de l’Outaouais et des délégués du Québec, explique-t-il. C’était une résolution prioritaire pour le Québec à ce congrès national, mais le projet a manqué de souffle et le parti l’a rejetée. »

La conseillère municipale, Louise Boudrias, a aussi véhiculé cette information inexacte, dans un message publié sur Facebook, vendredi, dans lequel elle indiquait être en faveur d’un nouveau pont à l’Est. Elle indiquait que le PLC avait résolu que la construction d’un pont à l’est de la région de la capitale nationale était considérée comme « prioritaire », ce qui n’est évidemment pas le cas. 

Le PLC ne s’est pas penché sur ce dossier depuis le congrès de Winnipeg. Le rejet de 2016 est à ce jour la dernière position du parti sur cette question. « Les résolutions en congrès ne lient pas nécessairement le gouvernement positivement ou négativement, ajoute M. MacKinnon. C’est à mon avis un enjeu pour la capitale nationale, c’est un enjeu fédéral, mais ça serait pousser la note trop loin de dire que c’est un enjeu qui préoccupe les Saskatchewanais. J’ai des appuis dans mon parti, à commencer par les militants de Gatineau, mais personne ne dit que c’est un dossier qui fait l’unanimité. »

M. MacKinnon affirme discuter « régulièrement » de transport interprovincial lors des rencontres du caucus des députés de la capitale fédérale. Il ajoute qu’il n’a pas demandé à ses collègues d’Ottawa de se prononcer sur le dossier du pont. En rencontre éditoriale avec Le Droit, au début du mois, le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, a affirmé que le député MacKinnon ne l’avait pas encore interpellé sur le sujet du pont. Le ministre Lacombe précise que le projet d’un 6e lien n’est pas du tout dans les discussions fédérales-provinciales actuellement.