Le député de Gatineau, Steven MacKinnon

Sixième pont: le fédéral confirme une fois de plus sa volonté

Après le budget 2019 qui a relancé les études sur la construction d’un sixième pont entre Gatineau et Ottawa, le gouvernement fédéral vient de faire un pas de plus dans l’affirmation de sa volonté de réaliser cette infrastructure routière qui s’est retrouvée au centre de bien des débats au cours de la dernière année.

Cette fois, c’est dans la lettre de mandat signée par le premier ministre Justin Trudeau à l’intention de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, que le sixième pont refait à nouveau surface. Le document énumère les grandes priorités gouvernementales auxquelles la nouvelle ministre devra s’affairer au cours de son mandat. Elle sera d’ailleurs appuyée par le député de Gatineau, Steven MacKinnon, qui a été nommé secrétaire parlementaire de la ministre Anand. 

L’une des priorités auxquelles devront s’attarder les deux politiciens touche directement les automobilistes gatinois. Ainsi, il est demandé à la ministre et son secrétaire parlementaire de «continuer d’améliorer les points de passage dans région de la capitale nationale, aller de l’avant avec les engagements pris dans le budget 2019 en vue de remplacer le pont Alexandra, répondre au besoin confirmé d’un point de passage supplémentaire dans la région de la capitale nationale au moyen d’un plan intégré de longue durée sur les points de passage interprovinciaux dirigés par la CCN, et investir pour remettre en état et entretenir les points de passage, dont les ponts des Chaudières et Cartier-Macdonald».

À la lecture de cette lettre de mandat, il devient évident que le gouvernement fédéral a pris la décision de construire un sixième lien et que Mme Anand et M. MacKinnon auront la responsabilité de mener le dossier à bon port. La révision des études de 2012 entourant la construction du pont projeté à l’Île Kettle s’est amorcée à la fin de l’été et doit être achevée d’ici la fin de l’année. 

Le gouvernement fédéral a aussi confirmé son intention de remplacer le vieux pont Alexandra d’ici cinq à dix ans. Il y a quelques mois, M. MacKinnon affirmait qu’il est essentiel, selon lui, qu’une décision soit prise dans le cas du sixième pont avant qu’Alexandra soit démoli.

Joint par Le Droit lundi, M. MacKinnon était peu enclin à commenter la lettre de mandat de la ministre Anand, dont il jouera le rôle de secrétaire parlementaire. «Je vais d’abord laisser la ministre commenter elle-même sa lettre de mandat, c’est la moindre des choses, mais on peut dire aujourd’hui que nous avons nos instructions, a-t-il dit. J’ai très hâte de travailler avec elle sur les priorités qui ont été énoncées par le premier ministre.»