Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

Site du futur hôpital: Pedneaud-Jobin se tient loin des discussions

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le maire Maxime Pedneaud-Jobin affirme se tenir «le plus loin possible» des discussions sur le choix du terrain qui accueillera le futur hôpital régional de 600 lits à Gatineau.

«On ne refuse pas de s’impliquer, mais moi je ne m’implique pas dans le choix du terrain, a-t-il ajouté. La Ville de Gatineau siège à tous les comités pertinents pour ce projet-là. […] On nous a demandé si on verrait des terrains où ce serait possible, qu’ils soient à la Ville ou non. Les services municipaux ont transmis des choses, mais moi je suis le plus loin possible de ça. C’est normal que le conseil soit loin de ça.»

M. Pedneaud-Jobin précise qu’il viendra un moment dans le processus où les politiciens seront interpellés, notamment sur le choix du site, «mais il y a un temps pour chaque chose», a-t-il ajouté.

La Société québécoise des infrastructures est à la recherche d’un terrain d’environ 150 000 m2 dans les secteurs de Hull ou d’Aylmer. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) doit se baser sur toute une série de critères pour identifier le meilleur site. «C’est certain qu’on va s’en mêler parce qu’on a des préoccupations importantes comme ville, a souligné le maire Pedneaud-Jobin. Ce sont près de 12 000 personnes qui vont se rendre là chaque jour. Il faudra un lien de transport en commun. Ça fait partie des critères analysés par le CISSSO. Mais pour le choix du terrain, on se tient loin de ça, je ne me mêle pas du choix du terrain.»