Il y aura un lien cyclable sur le boulevard Saint-Joseph, une bande de 1,5 mètre sera aménagée des deux côtés du boulevard.

Saint-Joseph: Gatineau trouve la place pour les cyclistes

Les fonctionnaires de la Ville de Gatineau ont finalement trouvé l’espace nécessaire pour inclure un lien cyclable sur le boulevard Saint-Joseph.

L’administration avait été renvoyée à la table à dessin, il y a quelques semaines, parce qu’elle n’avait pas fait de place aux cyclistes dans le cadre du réaménagement de l’importante artère commerciale entre les boulevards Saint-Raymond et Alexandre-Taché tel que l’exigeaient de nombreux élus. Une nouvelle mouture du projet a finalement été présentée et adoptée, mardi après-midi. 

Ainsi, une bande cyclable de 1,5 m sera aménagée des deux côtés de l’artère sur presque toute sa longueur. Les sections à proximité des boulevards des Allumettières et Saint-Raymond présentent toutefois des complexités supplémentaires. À ces endroits, les cyclistes devront partager le trottoir avec les piétons, ce qui est maintenant permis par le Code de la sécurité routière. 

L’aménagement du lien cyclable nécessitera l’acquisition par la Ville d’une vingtaine d’emprises privées. Aucune expropriation n’est prévue. Les stationnements sur rue disparaîtront presque totalement de l’artère. De fait, 135 des 176 stationnements le long du boulevard seront éliminés. Les élus ont aussi voté à l’unanimité pour réduire la vitesse permise sur le boulevard de 50 km/h à 40 km/h entre les boulevards Saint-Raymond et Alexandre-Taché. L’espace pour les voitures sera réduit au minium. La largeur des voies sera de 3,3 m. 

Le concept de rue d’ambiance proposé au départ est conservé. Près d’une centaine d’arbres seront plantés le long du boulevard. Du mobilier urbain et des espaces plus propices aux rassemblements seront aménagés comme prévu. Le projet intègre aussi l’aménagement d’un réseau cyclable parallèle sur les rues Lois et Berri. L’enfouissement des fils qui n’avait pas été prévu lors de la première mouture du projet fait maintenant partie du concept. Le conseil votera prochainement une résolution pour interpeller Hydro-Québec à ce sujet. Les coûts précis du réaménagement du boulevard, actuellement évalué à 60 millions $, seront connus dans les prochains mois.

Rue complète

Le responsable des questions vélo au conseil, Daniel Champagne, s’est dit « très heureux » du dénouement de ce dossier. « On pense beaucoup aux cyclistes, mais les citoyens s’attendaient aussi à ce qu’on aménage Saint-Joseph en rue d’ambiance, a-t-il dit. Il ne fallait pas dénaturer le projet. Je suis très heureux du résultat final. »

Le conseiller Cédric Tessier a souligné que le retrait de la majorité des stationnements sur rue n’aura que très peu d’impact sur les commerçants et les automobilistes. « Je ne vois pas d’enjeu, a-t-il dit. Les stationnements avec parcomètres n’étaient utilisés que 13 % du temps. Pour la plupart des commerces, il y a du stationnement dans les rues de côté ou de derrière. »