La Ville de Gatineau ne réussit pas toujours à répondre aux demandes d’accès à l’information dans les délais prévus par la loi.

Retards dans l’accès à l’information

Malgré un redressement l’an dernier, la Ville de Gatineau ne réussit pas toujours à répondre aux demandes d’accès à l’information dans les délais prévus par la loi.

Les organismes publics ont 20 jours pour répondre aux demandes d’accès à l’information, un délai qui peut être prolongé d’un maximum de dix jours. 

À LIRE AUSSI : Réseau routier gatinois: pas toujours les bons travaux au bon moment

Or, « le taux moyen de dossiers hors délai s’élevait à environ 25 % pour les années 2016 à 2018 », a indiqué la vérificatrice générale de Gatineau, Johanne Beausoleil. 

Cette situation est surtout causée par « l’absence du personnel et le manque de ressources qualifiées […] pour pallier les absences ». 

« Dans un contexte municipal, une mauvaise gestion du processus d’accès à l’information peut avoir un impact négatif sur l’image de la Ville et éroder la confiance des citoyens envers la transparence et la qualité des services offerts », souligne le rapport de Mme Beausoleil, qui recommande entre autres que les procédures soient revues afin d’améliorer le traitement des demandes.