La prochaine semaine sera fort occupée pour la Ville de Gatineau.

Quatre jours pour boucler le budget 2020 à Gatineau

Une semaine cruciale s’amorce à Gatineau. Pendant les quatre prochains jours, les élus municipaux se pencheront sur le budget 2020. Les contribuables ne doivent cependant pas s’attendre à de grandes surprises. À moins d’un revirement de situation très improbable, la hausse de taxes sera fixée, à 2,1 %.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin lancera la semaine budgétaire avec un court discours au cours duquel il précisera les principaux éléments qui rythmeront les travaux du conseil tout au long de la semaine. Habituellement assez discret lors de l’étude du budget, le maire ne se rendra disponible pour répondre aux questions des médias que jeudi, à la toute fin du processus, lorsque les décisions auront été prises par le conseil. C’est le président du comité exécutif, Cédric Tessier, qui sera envoyé au front au nom de l’administration Pedneaud-Jobin, deux fois par jour, pour répondre aux questions de la presse. Les travaux seront webdiffusés sur le site de la Ville de Gatineau.

La Ville discutera notamment de la construction d’un écocentre dans le secteur Aylmer.

Lundi

Les travaux budgétaires seront lancés, comme à l’habitude, par la présentation de la situation financière annuelle. C’est habituellement à ce moment que les Gatinois sont mis au fait des surplus budgétaires pour l’année en cours. Il doit aussi être question des coûts liés aux inondations du printemps dernier dont le bilan n’a toujours pas été fait. Tel qu’entendu il y a un an, les fonctionnaires feront un retour sur le travail découlant des recommandations de l’étude approfondie du budget. Il devrait entre autres être question du plan pour redresser la situation aux ressources humaines et de l’avancement dans la réflexion qui pourrait éventuellement mener à la fusion des services corporatifs avec la Société de transport de l’Outaouais.

Les élus, il y a un an, avaient aussi mandaté l’administration de lui proposer des solutions pour accélérer les opérations de balayage et de marquage des rues au printemps. Une proposition en ce sens doit être soumise au conseil. La demande pour implanter un nouvel écocentre dans le secteur Aylmer, portée par le conseiller Gilles Chagnon, doit aussi revenir à la table du conseil. L’administration dévoilera les impacts budgétaires d’un tel ajout de service dans l’ouest de la ville. Sur le même thème, le conseil devra aussi faire son lit par rapport au maintien ou non des huit collectes spéciales pour les encombrants.

Les grands projets d’infrastructure seront un sujet important dans la préparation du budget 2020.

Mardi

La deuxième journée d’étude budgétaire sera celle des grands bilans. La Ville de Gatineau est impliquée depuis 2015 dans le renouvellement complet de ses infrastructures informatiques. L’administration fera le bilan des projets en cours. Le service des infrastructures fera aussi un bilan de l’avancement de son carnet de commandes de 2019. Les Gatinois sauront alors combien de projets d’infrastructures ont été réalisés et à quelles étapes de la planification sont rendus les autres. L’administration a fait savoir, dans les dernières semaines, que l’augmentation des coûts de construction pourrait avoir un impact important sur la planification en place. Un autre bilan concernant les projets de développement comme les bibliothèques et la revitalisation du centre-ville doit aussi être brossé.

Mercredi

Grosse journée s’il en est une lors de l’étude du budget, celle de mercredi donnera lieu à une nouveauté cette année. Pour la première fois, les élus ont pu faire des demandes très précises qui ont été intégrées à l’exercice budgétaire. Le Droit en avait recensé et publié plus d’une trentaine, il y a quelques semaines. C’est avec l’analyse de ces demandes que la journée de mercredi sera lancée. La présentation du plan d’investissement pour l’entretien des infrastructures suivra. C’est à ce moment que le traditionnel débat sur le pavage devrait avoir lieu. Le suivi sur le plan de diversification des revenus et l’utilisation qui sera faite du partage d’un point de la TVQ obtenu par les villes feront aussi partie des discussions. La journée se terminera avec le dépôt de la proposition budgétaire 2020 qui renferme la hausse des taxes et de la tarification.

Jeudi

La matinée est réservée aux discussions sur les ressources humaines. Ces travaux se font toujours à huis clos. Quand les portes s’ouvriront, le temps des décisions finales sera venu. Le conseil se prêtera à une série de votes indicatifs sur les éléments budgétaires. Le vote officiel sur le budget aura lieu lors du conseil de décembre prochain.