Quartier du Musée: Gatineau optera pour la protection patrimoniale

Le périmètre de protection du quartier du Musée qui sera soumis au vote du conseil municipal, ce mardi soir, a été quelque peu modifié à la suite d’une série d’amendements proposés en début d’après-midi, et tout semble indiquer que le conseil approuvera à la majorité la protection patrimoniale.

Le projet des tours Brigil ne pourra donc pas se réaliser sur les terrains prévus par le promoteur Gilles Desjardins.

Tel que prévu, le conseiller Cédric Tessier a proposé de retirer du périmètre le 115, rue Champlain, qui correspond à l’Académie Sainte-Marie et de l’immense stationnement situé devant l’immeuble. Cet amendement a été adopté à 16 contre trois. Seuls les conseillers Gilles Chagnon, Marc Carrière et Louise Boudrias se sont prononcés contre. 

Tel qu’annoncé dans l’édition de mardi du Droit, le conseiller Mike Duggan a proposé de retirer du périmètre les terrains aux 61, 69, 73 et 77 de la rue Laurier. Il a obtenu l’appui d’une majorité de ses collègues uniquement pour le 61, rue Laurier, c’est-à-dire le terrain de l’ancien garage qui accueille aujourd’hui le musée des sports et des bureaux de l’entreprise Brigil. Tous les autres terrains sur lesquels le promoteur Gilles Desjardins souhaite ériger ses tours de 35 et 55 étages font partie du périmètre de protection sur lequel devra se prononcer le conseil dans les prochaines heures. 

Le président du comité consultatif d’urbanisme, Jocelyn Blondin, a proposé de retirer le 164, rue Notre-Dame, qui correspond au stationnement du Collège Saint-Joseph, et ce même si les représentants de l’établissement d’enseignement privé approuvent vivement la protection patrimoniale du quartier. Cet amendement a été refusé à la majorité. 

Le président du conseil, Daniel Champagne, n’a pas demandé au conseil de se prononcer en vote indicatif. Le résultat précis du vote ne sera donc connu qu’en soirée.