Les postes vacants au sein de la haute direction de la Ville de Gatineau s'additionnent depuis quelques mois et forcent l'administration à faire des pieds et des mains pour s'assurer que la roue continue de tourner.

Première salve électorale dans le centre-ville

Tout indique que la lutte électorale dans le centre-ville se fera entre cinq candidats, peut-être même plus. Dans ce contexte, le candidat indépendant, René Coignaud, a voulu rapidement lancer les hostilités, cette semaine, en attaquant directement le parti Action Gatineau (AG).
M. Coignaud peste contre une activité de financement qu'organise AG, le 1er juin prochain, au Complexe Branchaud-Brière. « C'est franchement arrogant de leur part, lance-t-il. Le chef de ce parti défend de toutes ses forces une entente de gré à gré avec Vision multisports Outaouais (VMSO) pour la construction du futur aréna Guertin et il s'en va collecter des fonds directement au siège social de l'organisme. Ça ne s'invente pas. De tous les endroits disponibles pour une telle activité à Gatineau, le parti choisit cet endroit. Il n'y a rien d'illégal, j'en conviens, mais c'est plus que malhabile. »
Le président du parti, Donald Roy, prend cette attaque en riant, en disant que M. Coignaud mélange bien des choses. 
« Oui, notre activité de financement est au Complexe Branchaud-Brière, mais plus précisément au resto-bar La Loge, qui est un commerce en soit à l'intérieur du complexe, dont l'espace est loué par un commerçant qui accepte de nous accueillir. Nous avons fait l'investiture pour le district de Bellevue à cet endroit et nous avions été très bien reçus. Je ne vois rien de mal dans tout ça et contrairement à M. Coignaud, je ne fais pas de lien entre ça et la décision du conseil de choisir VMSO comme partenaire dans le dossier de Guertin ». 
Lutte à cinq
Tout indique que la lutte électorale en donnera de toutes les couleurs dans le centre-ville cet automne. 
Au candidat déjà annoncé, à savoir Cédric Tessier pour Action Gatineau, se sont ajoutés les candidats indépendants René Coignaud et le comptable Pierre Samson.
Plus tôt cette semaine, TC Média confirmait la candidature du commissaire scolaire Marcel Pépin. Un autre candidat doit annoncer qu'il se lance officiellement dans la course d'ici trois semaines. Il s'agit d'un haut fonctionnaire au gouvernement fédéral. Ce dernier n'attend que le feu vert de son employeur pour annoncer publiquement sa candidature.