Les travaux de construction de la nouvelle église St-Paul ont été lancés plus tôt ce mois-ci.

Première pelletée de terre pour la nouvelle église St-Paul

Plus de cinq ans après l'incendie criminel ayant ravagé l'église St-Paul d'Aylmer, le conseil de fabrique a procédé à la première pelletée de terre du nouveau bâtiment, dont la construction débutera lundi matin.
À quelques pas à peine des ruines de l'ancienne église qui a brûlé le 17 juin 2009, les membres du conseil de fabrique de la paroisse St-Paul d'Aylmer exhibaient une joie de vivre contagieuse vendredi. Après de longues années d'attente et plusieurs revers, ils pouvaient finalement annoncer officiellement la renaissance du lieu de culte.
«Il y a eu plusieurs phases avant d'en arriver à cette reconstruction. Nous avons eu celle du deuil, puis celle de l'optimisme avec un projet ambitieux de centre multifonctionnel qui s'est avéré trop coûteux. Finalement, nous avons décidé d'y aller de l'avant avec un projet rassembleur qui répond aux besoins de la communauté», mentionne Louis Boucher, marguillier au conseil de fabrique.
La construction de la nouvelle église, qui débutera lundi, devrait s'échelonner jusqu'à la fin décembre, afin de permettre la célébration de la messe de Noël au sein du «Nouveau St-Paul».
«Pour le moment, nous respectons nos échéanciers et nous espérons être prêts pour décembre, mais nous voulons bien faire les choses. Reconstruire une église en 2014, c'est spectaculaire et nous voulons offrir à Aylmer un bâtiment unique, un édifice signature», indique M. Boucher.
Un lieu de rassemblement
La nouvelle église prendra la forme d'un amphithéâtre en forme de demi-lune dont le but avoué est de rassembler les gens. Les lieux pourront également se transformer en salle de réception pour différents événements organisés par la paroisse. Le nouvel édifice comptera 300 sièges, soit 200 à 250 places de moins que son prédécesseur. Les ruines de l'ancienne église St-Paul et l'unique statue ayant résisté à l'incendie seront incorporées dans un parc commémoratif qui fera le lien entre l'ancien et le nouveau lieu de culte.
«Les matériaux utilisés par l'entrepreneur seront compatibles avec ceux utilisés pour l'ancienne structure afin de créer une certaine unité», explique M. Boucher.
L'église sera reconstruite avec les fonds dont dispose la paroisse, soit environ trois millions de dollars. Le constructeur Raymond Brunet est responsable du chantier. Les citoyens souhaitant suivre le déroulement des travaux pourront le faire de leur domicile, puisqu'une caméra transmettra en direct des images du chantier via le site Web de la paroisse.