Des deux côtés de la rivière des Outaouais, les cols bleus sont à pied d’oeuvre pour colmater les nids-de-poule qui ont fait leur apparition dans les rues d’Ottawa et Gatineau

Plus de 20 000 nids-de-poule colmatés

Avec les températures en dents de scie et le printemps qui semble vouloir s’installer hâtivement, les cols bleus affectés au colmatage de nids-de-poule ne chôment pas, tant à Ottawa qu’à Gatineau.

Uniquement durant la première moitié du mois de février, soit en l’espace de 14 jours, la trentaine d’équipes à l’oeuvre sur le réseau routier de la ville d’Ottawa ont réparé 3429 nids-de-poule. Il s’agit d’une moyenne de 245 interventions par jour.

Au total, entre le 29 novembre et le 13 février, soit les plus récentes données disponibles, un peu plus de 17 500 trous dans la chaussée ont été colmatés par les employés de la capitale fédérale.

Les récentes phases de gel et de dégel et les 30 millimètres de pluie tombés la semaine dernière n’ont certainement pas contribué à améliorer l’état de la chaussée, mais la Ville d’Ottawa soutient que le nombre de cols bleus affectés au colmatage des nids-de-poule n’a pas nécessairement été ajusté à la hausse pour autant.

« Le nombre d’employés affectés aux opérations hivernales correspond à peu de chose près au nombre d’employés affectés à ces mêmes opérations au cours des années antérieures. La Ville réaffecte les ressources en fonction des conditions et des événements météorologiques que nous connaissons », de dire Luc Gagné, directeur, Service des routes.

Par ailleurs, en raison du temps exceptionnellement doux, la Ville d’Ottawa a cessé jusqu’à nouvel ordre les opérations de soufflage de la neige.

Gatineau
Du côté de Gatineau, en date de lundi, un total de 9093 nids-de-poule avaient été colmatés depuis le 1er janvier par la douzaine de cols bleus affectés à cette tâche. Il s’agit d’une hausse de 35% en comparaison avec la même période l’an dernier. Quant aux opérations de soufflage de la neige, on prévoit qu’elles prendront fin cette semaine sur la rive québécoise.

À Gatineau et Ottawa, il est possible de signaler un nid-de-poule en composant le 311 ou encore en remplissant une requête sur le web.

Restrictions pour les camions

La période de restrictions saisonnières de charge pour les véhicules lourds entrera en vigueur le 5 mars dès minuit sur le territoire de la Ville d’Ottawa.

Il sera alors interdit pour les véhicules commerciaux et les remorques dont le poids nominal brut dépasse cinq tonnes ou 11 000 lb par essieu de circuler sur les routes où des restrictions en matière de charge sont affichées et sur tous les parcours pour camions en secteur urbain et en secteur rural comportant une restriction.

Ces restrictions valent également pour les routes qui ne font pas partie des itinéraires pour camions. Les conducteurs des véhicules qui enfreindront le règlement recevront une amende.

Les restrictions de charge sont levées une fois que la chaussée a retrouvé sa résistance, indique la Ville.