La réduction du délai pour le déneigement des trottoirs est au nombre des mesures proposées par Action Gatineau pour améliorer la sécurité dans les rues de la ville.

Plus d’argent pour la sécurité et le déneigement

L’ajout de nouveaux bollards pour freiner les automobilistes au pied pesant et la réduction du délai pour le déneigement des trottoirs sont au nombre des mesures proposées par Action Gatineau pour améliorer la sécurité dans les rues de la ville.

Le parti du maire sortant, Maxime Pedneaud-Jobin, propose de faire passer de deux à quatre millions le budget alloué pour l’installation de mesures d’atténuation de vitesse au cours du prochain mandat.

Les bollards intéressent particulièrement Action Gatineau, en raison de leur faible coût et de leur efficacité. Le candidat du parti dans Bellevue, Romain Vanhooren, a fait valoir qu’avec une balise centrale et des bollards latéraux, une réduction moyenne de la vitesse atteignant 16 km/h est observée. L’ajout de radars pédagogiques mobiles est dans les plans d’Action Gatineau.

Action Gatineau vise surtout l’installation de tels dispositifs sur les voies cyclables longeant des artères routières. Le parti de Maxime Pedneaud-Jobin souhaite aussi revoir la manière de « refaire les rues » afin que des mesures d’atténuation de la vitesse soient comprises dans tout projet de réfection.

La question de la sécurité est également un enjeu pour la candidate du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, qui réitère son intention de revoir le projet d’élargissement du chemin Pink. Mme Marquis-Bissonnette souhaite que l’espace prévu pour une piste multifonctionnelle devienne une piste cyclable bidirectionnelle afin d’augmenter la sécurité pour les gens circulant en vélo. En retirant l’aspect multifonctionnel de la piste, l’ajout de trottoirs deviendrait essentiel, juge la candidate, entre autres pour les élèves du secondaire qui attendent l’autobus sur le chemin Pink. M. Pedneaud-Jobin n’a pas voulu s’avancer sur l’impact qu’aurait une telle révision du projet sur son échéancier, mais se dit prêt à l’assumer. « J’aime mieux prendre un peu plus de temps pour faire un bon projet que de faire un projet plus rapidement qu’on va être obligé de corriger dans deux ans », a-t-il mentionné.

Les trottoirs sont par ailleurs visés par un objectif d’amélioration du délai de déneigement présenté vendredi par Action Gatineau. « On sait qu’on fait les rues en 16 heures. Les trottoirs, l’objectif, c’est 24 heures, mais nous, on veut se rapprocher du 16 heures », a indiqué M. Pedneaud-Jobin.

En tout, « l’optimisation des opérations » de déneigement se traduirait, avec Action Gatineau, par un investissement de deux millions pour les quatre années du prochain mandat.