Charles Beaudoin, président de Divalco, et Nicolas Tremblay, président de Junic, ont dévoilé les grandes lignes du projet AGORA qui sera construit dans le quartier le Plateau, à Gatineau.

Place à AGORA dans le Plateau

Les plans de l’imposant projet de « développement mixte » évalué à plus de 250 millions $ prévu dans le cœur du quartier du Plateau, dans le secteur Hull, ont été dévoilés mercredi.

Construction Junic, Divalco et Construction JPL comptent réunir, dans leur projet baptisé AGORA, 600 unités résidentielles, 210 000 pieds carrés d’espaces à bureaux et 120 000 pieds carrés d’espaces commerciaux.

Le président de Junic, Nicolas Tremblay, a fait savoir que la majorité des immeubles auront cinq étages, soit des commerces au rez-de-chaussée, des bureaux au deuxième étage et des logements aux étages supérieurs. Les promoteurs ont obtenu l’autorisation d’atteindre dix étages sur une partie du terrain, ce qui devrait être le cas pour « un ou deux » bâtiments.

Les promoteurs affirment qu’ils offriront donc « un milieu de vie complet » au sein d’AGORA. « On a tous les services requis pour réduire au maximum l’utilisation de la voiture », note M. Tremblay. Les trois entreprises de construction qui s’unissent pour ce projet y établiront leurs bureaux. Le président de Junic a également indiqué que le bar à vin Soif et le traiteur Les Flavoureux s’y installeront aussi.

Le « village urbain » qui sera ainsi constitué comprendra aussi des espaces verts et une place publique d’une superficie de 80 000 pieds carrés « animée à l’année », qui sera cédée à la ville de Gatineau.

De la garderie à la résidence pour personnes âgées et du « micro-condo de moins de 400 pieds carrés jusqu’au penthouse », les promoteurs affirment que le projet permettra une grande mixité. 

La première pelletée de terre est prévue pour le début de l’été, de sorte que les premiers résidents d’AGORA devraient pouvoir y emménager vers la fin de l’année 2019. 

Construction Junic, Divalco et Construction JPL ont dévoilé les maquettes du projet AGORA qui sera construit au coeur du Plateau, à Gatineau.

Selon M. Tremblay, de 800 à 900 personnes s’installeront dans AGORA au fil des ans.

La première phase prévoit la construction de bâtiments totalisant 350 000 pieds carrés. « Notre souhait, c’est de commencer la construction et ne jamais l’arrêter », a indiqué M. Tremblay, qui espère que tout le projet soit réalisé en « quatre à cinq ans ».

Le projet prendra forme en bordure de la rue de Bruxelles, aux abords du boulevard du Plateau et de la rue de l’Atmosphère. La future bibliothèque du Plateau sera aussi située à proximité, soit près du parc Central.

La conseillère du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, a souligné que la concrétisation de ce projet était attendue « depuis longtemps » par les résidents du quartier. L’arrivée d’AGORA va leur permettre de « vivre » dans le quartier « plutôt que de seulement y habiter », estime Mme Marquis-Bissonnette.

Bien que le projet soit conçu pour favoriser le transport en commun et le transport actif, Mme Marquis-Bissonnette souligne qu’éventuellement, des changements pourraient devoir être apportés si la circulation s’intensifie dans le secteur. Le boulevard du Plateau a été construit afin de pouvoir être élargi, une option qui n’est toutefois pas envisagée à court terme, note la conseillère.

Les promoteurs prévoient une certification LEED pour les bâtiments. Une certification WELL qui « vise le bien-être de l’occupant » en se basant sur différents facteurs comme « la qualité de l’air, l’éclairage, la santé physique et l’alimentation » est aussi dans les plans, a indiqué le président de Divalco, Charles Beaudoin.