Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin prévoit être en mesure de faire adopter le nouveau règlement sur les frais de croissance avant la fin de 2018.

Pas avant 2019 pour les frais de croissance

Les inondations du printemps dernier ont eu de nombreux impacts sur la gestion municipale en 2017 et le dossier des frais de croissance est l’un de ceux qui ont écopé.

La nouvelle réglementation relative aux frais de croissance qui devait être en place pour 2018 a carrément été mise de côté par l’administration. Les travaux ont cependant repris avant les Fêtes.

Des rencontres se sont tenues entre la Ville et un comité de la Chambre de commerce de Gatineau.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin espère être en mesure de consulter le milieu des affaires sur une ébauche plus concrète de la nouvelle réglementation en mai prochain.

Il prévoit être en mesure de faire adopter le nouveau règlement sur les frais de croissance avant la fin de 2018, pour une entrée en vigueur des nouveaux frais de croissance en 2019.

Et pas avant 2021 pour les bibliothèques

Il serait étonnant que la construction et l’agrandissement des nouvelles bibliothèques Guy-Sanche et Lucy-Faris soient terminés d’ici la fin du présent mandat.

L’argent pour ces deux projets a été réservé lors du dernier budget, mais la vitesse à laquelle la Ville pourra avancer dans ces dossiers dépendra de la vitesse à laquelle les élus arriveront à s’entendre, a prévenu le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

« Si on discute du choix du site pour Lucy-Faris pendant deux ans, c’est évident qu’on n’aura pas cette bibliothèque avant la fin du mandat, dit-il. Dans le cas de Guy-Sanche, c’est de voir s’il y a une occasion de faire un agrandissement qui dépasserait la bibliothèque, de faire quelque chose avec la Maison de la culture. Ce sont des projets qui sont très haut dans la liste des priorités, mais ce sont des projets qui prennent du temps à réaliser. J’espère que le conseil aura le courage de prendre des décisions rapidement. »

À tout le moins, ces deux bibliothèques devraient être en chantier d’ici 2021.

Les tours brigil au conseil ce printemps

Le projet Place des peuples du promoteur Gilles Desjardins ne fait visiblement pas partie des grands enjeux ciblés par le maire Maxime Pedneaud-Jobin pour les prochains mois.

Il n’a pas du tout abordé le dossier lors de sa conférence de presse de rentrée.

Les tours Brigil reviendront toutefois rapidement à l’ordre du jour en début d’année, a fait savoir le président du comité consultatif d’urbanisme, Jocelyn Blondin.

« On devrait pouvoir étudier le projet au CCU en février et j’espère qu’il sera ensuite rapidement présenté au conseil municipal, a-t-il indiqué. Je vais forcer la note pour que la présentation soit faite en février ou en mars. »

M. Blondin affirme que le dossier déposé par le promoteur est désormais complet et que l’administration est en train de l’étudier.