Les quelque 31 millions d’artefacts conservées à Ottawa, Winnipeg, Cornwall et Québec seront tous transférés dans les nouvelles installations de Gatineau dès 2020.

Parcs Canada installe ses artefacts à Gatineau

Parcs Canada a confirmé, mercredi après-midi, qu’il allait regrouper dans un seul bâtiment qui sera prochainement construit à Gatineau, au coût de 45 millions $, la totalité de sa collection d’artefacts présentement éparpillée dans six villes canadiennes.

Le gouvernement fédéral a annoncé qu’une coentreprise architecturale formée par Moriyama and Teshima Architects et NFOE Architectes de Montréal a été sélectionnée pour la conception du nouveau centre national de conservation de la collection d’artefacts de Parcs Canada. Moriyama and Teshima Architects a auparavant réalisé la conception du Musée canadien de la Guerre, à Ottawa.

Les coûts du projet sont actuellement estimés à 45 millions $, mais ce montant pourrait changer une fois la conception et la planification du nouvel immeuble terminées. La construction doit débuter en 2019 sur un terrain en bordure de l’autoroute 50, près des installations de la Société de transport de l’Outaouais, a confirmé le secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et député de Gatineau, Steven MacKinnon. 

Ottawa confirme par le fait même que les quelque 31 millions d’artefacts conservées à Ottawa, Winnipeg, Cornwall et Québec seront tous transférés dans les nouvelles installations de Gatineau dès 2020.

Québec perd ses artefacts

Cette décision devrait susciter passablement de mécontentement dans la Vieille capitale où le maire, Régis Labeaume, tentait activement d’empêcher le déménagement de la collection d’artefacts de Québec vers Gatineau. Ce dernier souhaitait les conserver dans un métacentre archéologique au Séminaire de Québec. Il avait même demandé l’appui du premier ministre Justin Trudeau lors de son passage à Québec, il y a quelques semaines. 

«Exception faite de la collection conservée à Darmouth, tous les artefacts seront transférés à Gatineau, a précisé M. MacKinnon. Le centre de conservation dans la Ville de Québec est désuet et ne répond pas aux normes. Ce qui prime pour Parcs Canada c’est de s’assurer de la pérennité des artefacts. Nous souhaitons aussi rendre plus facilement disponibles les artefacts aux spécialistes du Québec et d’ailleurs au Canada. En concentrant toute la collection à Gatineau, nous pourrons mieux desservir les chercheurs, les archéologues et les musées du pays.»

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper avait annoncé, en 2012, qu’il prévoyait déménager les collections d’artefacts de Parcs Canada dans un même lieu. La Ville d’Ottawa avait d’abord été identifiée pour accueillir ce nouveau centre national. Le gouvernement fédéral a finalement décidé de construire l’immeuble à Gatineau. M. MacKinnon, député de Gatineau, s’est évidemment dit «très heureux» que Gatineau soit désigné comme le foyer de la collection nationale des artefacts de Parc Canada. 

Le gouvernement fédéral précise que la nouvelle installation sera conçue et construite conformément à la norme LEED-Or. «Parcs Canada continuera d’exposer les objets qui lui sont confiés dans les sites de Parcs Canada de chaque province et territoire, précise le communiqué de presse émis mercredi. Parcs Canada veillera également à ce que les groupes autochtones et communautaires, les établissements universitaires et culturels et les autres parties intéressées continuent d’avoir accès à la collection en temps opportun, que ce soit à des fins de recherche, de cérémonie ou d’éducation.»