Maquette du futur Pavillon du parc des Cèdres

Parc des Cèdres: le plan final est présenté aux élus de Gatineau [PHOTOS & VIDÉO]

Après de nombreux échanges avec les différents partenaires concernés et plusieurs activités de réflexion et de consultation, la Ville de Gatineau estime avoir maintenant en main un plan de développement du parc des Cèdres dont l’aménagement devrait satisfaire les attentes de la majorité des utilisateurs.

L’administration a présenté aux élus, mardi matin, la dernière mouture du plan directeur du parc des Cèdres. Les estimations préliminaires évoquent un projet de 22,5 millions $. Le conseil municipal devra d’abord adopter le plan directeur. Un vote à cet effet est prévu en juillet. Le financement des travaux fera l’objet d’une discussion lors de la préparation du budget en novembre prochain. «C’est un gros projet, une grosse dépense, mais c’est un projet emballant», a affirmé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Deux visions se sont affrontées lors des consultations publiques, à savoir celle des citoyens, piétons et cyclistes qui souhaitent utiliser pleinement le parc des Cèdres, et celle des propriétaires de bateau qui voudraient bénéficier d’une utilisation plus privilégiée dans le secteur de la marina. 

Aperçu du stationnement de la marina

«Il a fallu trancher, a lancé la conseillère du quartier, Audrey Bureau. On a eu de multiples rencontres pour essayer de mettre tout ça en équilibre, on a fait des ajustements pour concilier tous les usages, mais au final il fallait prendre une décision. C’est impossible de satisfaire tout le monde. Les attentes étaient très élevées. C’était un défi de concilier les attentes de tout le monde, mais je suis sûre que le plan présenté aujourd’hui est celui qui est dans le meilleur intérêt de l’ensemble des citoyens.»

Les propriétaires de bateau qui utilisent la marina d’Aylmer en ont particulièrement contre la piste cyclable et la promenade riveraine qui viendront, selon eux, interférer avec la rampe de mise à l’eau. «Il y aura des enjeux de sécurité qui vont se multiplier, avance Richard Saumure, administrateur du Centre de voile Grande-Rivière. La piste cyclable va amener un apport de circulation qui va augmenter les risques d’accident. La Ville dit vouloir redonner l’espace riverain aux citoyens, mais ça va perturber les opérations [des plaisanciers] et ça fera augmenter les coûts du projet.» 

Mme Bureau précise que les éléments d’aménagement du parc des Cèdres ne sont «pas figés dans le béton» et que des ajustements pourraient être faits en cours de mise en oeuvre du projet, mais elle ajoute qu’il n’est pas question de refaire le plan directeur. «C’est un dossier dont nous discutons depuis maintenant plus de dix ans», a-t-elle ajouté.

Des millions $ à trouver

Le financement du projet d’aménagement du parc des Cèdres est encore loin d’être acquis. Pour l’instant, aucune somme n’a été réservée pour le projet. Mme Bureau affirme avoir fait une demande en ce sens qui sera débattue lors des discussions budgétaires en novembre. «Ça restera un exercice de priorisation, note la conseillère. Ça s’insérerait dans nos projets de développement 2020-2024. Les besoins sont grands, tout le monde a de bonnes idées, il y a des besoins dans chaque secteur de la ville. Mais en même temps ça fait dix ans qu’on parle de ce projet.» Mme Bureau se dit ouverte à ce que le projet soit réalisé en plusieurs phases et financé en ce sens.