Maxime Pedneaud-Jobin a accueilli les nombreux participants présents au Déjeuner du maire.

Objectif réduit, mais atteint pour le Déjeuner du maire

Après avoir connu des hauts et des bas au cours des dernières années, le Déjeuner du maire de Gatineau est en bonne voie d’atteindre son objectif pour 2018.

Pour une 26e fois, les Gatinois étaient invités à un déjeuner qui lance le temps des Fêtes et qui, du même coup, permet à des foyers plus démunis de passer un plus beau Noël.

Le total des sommes amassées sera compilé au cours des prochains jours et le nombre de familles qui recevront un panier de victuailles sera dévoilé cette semaine. Selon la coprésidente de la Corporation du Déjeuner du maire, Stéphanie Olney-Lessard, l’objectif de 1000 paniers devrait être atteint.

Il s’agit d’un recul par rapport à 2017 où 1300 paniers ont été distribués, mais Mme Olney-Lessard rappelle que les derniers mois ont été éprouvants à Gatineau.

« Les besoins augmentent, mais pour toutes sortes de raisons, on a dû se fixer un objectif à 1000 paniers », explique-t-elle.

Les participants étaient conviés au Centre des congrès de l'hôtel Hilton Lac-Leamy

L’événement a diversifié ses sources de revenus au cours des dernières années avec des boîtes de dons dans certains supermarchés de la région et la possibilité d’acheter un panier sur le site web de la Ville de Gatineau.

Le déjeuner en tant que tel demeure toutefois l’élément central de cette bonne cause. De nombreux Gatinois sont fidèles à ce rendez-vous et participent chaque année, souligne Stéphanie Olney-Lessard.

« C’est comme le premier party des Fêtes, une première occasion de célébrer avec l’ensemble musical et le décor. C’est un beau rendez-vous familial aussi, c’est ce que les gens nous disent. C’est accessible et un peu glamour. »