Un premier groupe au fil d'arrivée.

Objectif dépassé pour le Cyclotour Santé Outaouais

Nous avons tous quelqu’un dans notre entourage qui a succombé à un cancer ou qui est en rémission de la maladie. Charles Carrière, entraîneur au Club de patin de vitesse de Gatineau, en connaît plusieurs. Samedi, avec près de 150 cyclistes, il a tenu à prendre part à la 6e édition du Cyclotour Santé Outaouais. L’événement sert à financer les activités et le développement de l’axe de recherche clinique en cancérologie du Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais (CISSSO).

« C’est un beau rendez-vous. On fait une belle collecte de fonds. C’est ma motivation pour être ici aujourd’hui. C’est une belle journée avec une organisation sur la coche », a indiqué M. Carrière au terme d’un trajet de 125 km effectué en un peu plus de 4 heures.

Le Cyclotour Santé Outaouais a amassé 111 000 $ cette année. L’événement est organisé par la Fondation Santé Gatineau.

« En Outaouais, nous sommes chanceux d’avoir une équipe dédiée à la recherche en cancérologie. Les chercheurs testent des traitements et de nouveaux médicaments sur les patients atteints de différents types de cancer. Les gens doivent manifester leur intérêt à participer aux études, et ça permet l’accès à des médicaments innovateurs testés ici, ce qui permet à ces patients d’avoir peut-être un espoir additionnel de vaincre leur cancer », a partagé la directrice du marketing de la Fondation Santé Gatineau, Caroline Hudon.

Des gens qui ont vaincu la terrible maladie pouvaient identifier leur vélo avec un ruban jaune. 

« Ils sont fiers d’être encore en vie, d’avoir été traités à Gatineau et de redonner à la communauté. Ils sont aussi ici grâce au support de leur réseau, d’amis, de membres de leur famille », a ajouté Mme Hudon.

Le Cyclotour Santé Outaouais s’est déroulé sous la présidence d’honneur de Pierre Chapdelaine, un patient du Centre de cancérologie de Gatineau. 

M. Chapdelaine a participé à des études cliniques dont AVERT, une étude permettant de tester de nouveaux médicaments oraux pour réduire le risque de caillots sanguins chez les patients aux prises avec des complications liées au cancer comme des embolies pulmonaires et des thrombophlébites.

« En participant au Cyclotour Santé, votre don est porteur de beaucoup plus qu’un support financier. C’est un don d’énergie, de joie, d’amour qui est transmis aux personnes qui ont le cancer et croyez-moi ce don c’est de l’espoir en or », a témoigné
M. Chapdelaine.