Le conseiller Marc Carrière s'est joint au RÉMI vendredi, tout comme ses collègues Denis Tassé, Josée Lacasse et Jean-François LeBlanc.

Nouveaux débats sur le déploiement des arénas

Un groupe de conseillers municipaux est revenu à la charge durant la séance plénière, mardi après-midi, pour exiger une présentation des fonctionnaires sur le plan de déploiement des arénas municipaux.
En juin, le conseiller et président de la commission des sports, loisirs et vie communautaire de Gatineau, Marc Carrière, avait exigé que ce plan soit présenté aux élus, chose qui devait être faite l'automne dernier, selon une résolution adoptée en juin 2015. Le maire, Maxime Pedneaud-Jobin, avait alors indiqué que cette requête était « une perte de temps ».
Mardi, le conseil devait se prononcer sur un investissement de 3,6 millions $ pour convertir à l'ammoniac le système de refroidissement des arénas Duchesnay et Robinson, dans le secteur Aylmer. Agacée d'investir dans ces arénas sans connaître l'état des lieux de l'ensemble de ces infrastructures, la conseillère Denise Laferrière a tablé une résolution pour exiger une présentation sur le plan de déploiement.
M. Pedneaud-Jobin a réitéré qu'il fallait laisser les fonctionnaires conclure les négociations avec Vision multisports Outaouais concernant le nouvel aréna Guertin avant de leur ajouter cette tâche sur les épaules.
Malgré l'opposition du premier magistrat, la résolution a été ajoutée à l'ordre du jour de la séance du conseil municipal, puis adoptée en soirée.
Signe que la fin approche dans la saga Guertin, le maire a toutefois signifié son intention d'appuyer la résolution, en après-midi, puisqu'elle donnait aux fonctionnaires jusqu'à la fin de l'automne pour faire la présentation. « C'est ce qu'on va faire, anyway », a laissé entendre Maxime Pedneaud-Jobin.
Le conseiller Carrière s'est réjoui de la tournure des événements, affirmant qu'en rendant public le plan de déploiement des arénas municipaux, la Ville pourra lancer des consultations sur la suite des choses.
« Il faut que les experts en la matière, les associations de hockey, patinage artistique, ringuette et autres puissent se prononcer, c'est eux qui doivent être consultés, c'est eux qui doivent faire des recommandations au conseil. »