Les œuvres de Mosaïculture Gatineau 2018 sont composées de 5,5 millions de plantes.

Mosaïculture Gatineau a souffert de la canicule

Malgré un mois de juillet plus difficile qu’anticipé en raison notamment de la chaleur extrême, l’organisation de Mosaïculture Gatineau a toujours confiance d’atteindre le cap des 500 000 visiteurs d’ici la fin de l’exposition à la mi-octobre.

« C’est certain qu’avec ce qu’on vient de traverser, c’est moins fort au niveau des chiffres. Les températures records, ce n’était pas évident à gérer. Sauf qu’après un mois sur quatre, c’est un peu prématuré de dresser un bilan. Oui, on ne cachera pas qu’on est en retard, considérant que le mercure est monté jusqu’à 48 degrés. Mais rien pour le moment ne laisse présager qu’on n’atteindra pas notre objectif ou qu’il y a de l’insécurité de quelque façon que ce soit », lance d’emblée le directeur du marketing et des communications de Mosaïcultures internationales de Montréal, Jacques Ouimette.

Ce dernier soutient avoir eu vent de rumeurs voulant que l’exposition florale ferme ses portes avant la date prévue du 15 octobre, mais il assure qu’elles sont fausses.

« Nous sommes confiants et on est loin de penser qu’on ne se rendra pas à terme. Ce ne sont pas mes premières Mosaïcultures et je peux dire que pour un événement d’une durée de quatre mois, en termes d’affluence optimale, on finit toujours par avoir un équilibre. Il y a une moitié plus favorable et une autre moins favorable. On se croise les doigts pour la suite des choses. Mais je peux vous dire qu’actuellement (mardi matin), il y a une file d’attente à la billetterie et que la fin de semaine dernière, il y a eu une augmentation de la fréquentation », dit-il.

L’organisation a malgré tout indiqué au Droit ne pas être en mesure de fournir des statistiques sur l’achalandage à ce moment-ci de la saison.

M. Ouimette ajoute ne pas être inquiet car historiquement, août et septembre sont souvent de très bons mois au chapitre du tourisme.

« Un autre élément qu’il ne faut pas oublier, c’est que la clientèle qu’on vise est une clientèle horticole. Et quiconque aime visiter des jardins va rarement visiter un événement au tout début, alors que les plantes se transforment et que le show n’a pas encore atteint sa maturité », indique le porte-parole.

La quarantaine d’œuvres de Mosaïculture Gatineau 2018 sont composées de 5,5 millions de plantes.

Rappelons que contrairement à l’an dernier, il y a un coût d’entrée pour visiter l’exposition présentée au parc Jacques-Cartier. Les tarifs varient entre 5 $ et 20 $ pour les touristes et non-résidents de Gatineau, alors que les Gatinois de 12 ans et plus peuvent se procurer un abonnement valide pour toute la saison au coût de 15 $.