Mike Duggan a fabriqué des petits bouchons de bois qu’il a installés sur les trous de certains regards d’égout d’où sortent régulièrement des odeurs nauséabondes. 
Mike Duggan a fabriqué des petits bouchons de bois qu’il a installés sur les trous de certains regards d’égout d’où sortent régulièrement des odeurs nauséabondes. 

Mike Duggan s’attaque aux «odeurs de m…» qui flottent à Aylmer

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le conseiller du district Deschênes, Mike Duggan, en a assez d’attendre après les ingénieurs de la Ville de Gatineau et il a pris la liberté de s’attaquer lui-même au problème d’«odeurs de merde» qui flottent régulièrement dans le secteur résidentiel aisé des rues Duceppe et Robert-Stewart, à Aylmer

Le phénomène n’est pas nouveau. Le conseiller précise qu’on le lui a signalé pour la première fois lors de son porte-à-porte électoral en 2017. Des résidents du secteur affirment s’être plaints au 3-1-1 à plusieurs reprises au fil des ans sans qu’aucune mesure correctrice n’ait été mise en place.

En juin dernier, Roxanne Prud’homme, une résidente du secteur, affirmait au Droit que ces odeurs pourrissent littéralement la vie dans le quartier. «C’est épouvantable a-t-elle lancé. Je ne peux pas ouvrir mes fenêtres. On ne peut pas manger dehors. Ça fait des années qu’on fait des requêtes à la Ville et ça ne bouge pas. Je crois payer suffisamment de taxes pour pouvoir profiter de ma cour.»

Le service des communications de la Ville confirme que les odeurs proviennent de l’émanation de gaz produits par les collecteurs d’égouts sanitaires. «Jusqu’à maintenant, la Ville a procédé au récurage des conduites et a scellé certains couvercles de regards d’égout, a indiqué un représentant du service des communications. Au cours des prochains mois, la Ville installera des filtres odorants dans les conduites afin que les odeurs ne soient plus présentes.»

Insatisfait de rapidité d’action de la Ville dans ce dossier, le conseiller Duggan a entrepris de confectionner lui-même de petits bouchons de bois qu’il a installés, le week-end dernier, sur les trous de certains regards d’égout d’où sortent régulièrement les odeurs nauséabondes.

Le conseiller du district Deschênes, Mike Duggan

«Je m’énerve parce que depuis mon entrée en politique municipale, je trouve qu’il y a trop de paroles et pas suffisamment d’action, explique M. Duggan. Quand j’estime que quelque chose ne se règle pas assez rapidement, comme élu, je me sens libre de prendre des initiatives.»

M. Duggan reconnaît que la Ville cherche un moyen d’apporter des correctifs, mais rien n’a encore été fait sur le terrain, déplore-t-il. «Honnêtement, ces odeurs de merde sont dégueulasses, dit-il. Elles ne sont pas toujours présentes. Ça dépend de l’heure de la journée et de la température. Ça demeure inacceptable et l’impatience des résidents est plus que légitime.»

L’installation des bouchons faits maison par le conseiller Duggan est venue aux oreilles de l’administration en début de semaine. Le conseiller affirme que son intervention n’a pas du tout été appréciée par les fonctionnaires. «Je me suis fait un peu chicaner, dit-il. On m’a fait comprendre que je n’aurais pas du faire ça. J’ai répondu qu’il est plus que temps que la Ville agisse parce que ce genre d’odeurs est inacceptable. C’est aux ingénieurs de la Ville de faire leur travail et de régler ce problème. Ça fait des années que ça dure.»