Mike Duggan

Mike Duggan change de district

Le portrait en vue des élections municipales du 5 novembre prochain à Gatineau vient passablement de changer dans le secteur Aylmer alors que le conseiller de Lucerne, Mike Duggan, a annoncé lundi après-midi qu'il change de district pour tenter de déloger le président du comité consultatif en urbanisme (CCU) et conseiller de Deschênes, Richard Bégin.
L'élu attribue ce revirement de situation à son domicile qui se trouvait dans le district de Lucerne, mais qu'un redécoupage de la carte électorale a déplacé dans le district de Deschênes, en 2013.
« Je veux représenter mes concitoyens du district Deschênes qui est occupé par un membre du parti, soutient M. Duggan. Je pense que c'est assez honorable comme cible pour un indépendant. »
La décision d'affronter Richard Bégin est surprenante puisqu'en mai 2016, à l'issue d'une assemblée d'Action Gatineau - à laquelle il assistait à titre d'observateur -, Mike Duggan avait indiqué au Droit qu'un départ de son nouvel adversaire serait une perte pour Gatineau.
L'élu de Lucerne explique qu'à l'époque, il souhaitait établir des liens avec ses collègues du secteur Aylmer pour faire avancer certains dossiers. Il avance toutefois qu'il se bute régulièrement à des fins de non-recevoir lorsqu'il propose une collaboration à M. Bégin.
« Le district a plusieurs dossiers qui ont besoin d'un traitement ouvert et transparent où on inclut tous les citoyens et ceux qui ont des intérêts pour trouver une solution ensemble », affirme M. Duggan.
Le même soir de mai 2016, Mike Duggan avait laissé entendre qu'il pourrait se laisser séduire par le parti de Maxime Pedneaud-Jobin, une rumeur qu'il éteint subitement en attaquant Richard Bégin de la sorte. M. Duggan rappelle également qu'il avait réussi à gagner son élection en 2013 alors qu'il affrontait le conseiller sortant, André Laframboise, également membre d'Action Gatineau.
« C'est ma responsabilité de le confronter. Bonne chance à lui et bonne chance à moi ! »
Mike Duggan croit que son nouvel adversaire a erré dans plusieurs dossiers, soit en adoptant une gestion opaque, soit en tardant à offrir des solutions. Il cite en exemple les ruines du barrage des rapides Deschênes, la protection de la forêt Boucher, le transport en commun et même la saga du 79, rue Fraser. M. Duggan estime que Richard Bégin aurait dû être plus proactif en tant que président du CCU pour bloquer la résolution avant qu'elle soit déposée au conseil.
« On a besoin de vraie action à Gatineau, pas juste d'un parti qui l'a dans son nom. »
L'aspirant conseiller de Deschênes affirme par ailleurs qu'il appuiera la candidate indépendante d'Audrey Bureau dans le district Aylmer, en plus de rejoindre le groupe d'indépendants des conseillers initié par les élus Daniel Champagne et Gilles Carpentier.