Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

McKenna aux Infrastructures: «on part avec un bagage positif» - Pedneaud-Jobin

Une ancienne ministre de l’Environnement et des Changements climatiques qui devient ministre de l’Infrastructure est des Collectivités ; difficile d’avoir une meilleure nouvelle pour un maire qui cherche à boucler le financement d’un tramway. La nomination de la députée d’Ottawa-Centre, Catherine McKenna, mercredi, est d’ailleurs chaudement saluée par le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

« La nomination [au ministère de l’Infrastructure] de Mme McKenna est une très bonne nouvelle pour Gatineau, note le maire. On part avec un bagage très positif de sa part pour un projet comme le nôtre. Elle était à l’Environnement et un projet de tramway c’est une façon de réduire nos émissions de gaz à effet de serre dans le domaine qui en produit le plus, les transports. Elle est bien placée pour voir toute la valeur de notre projet et en plus elle connaît bien Gatineau, elle habite la ville voisine. C’est un atout pour un projet de cette ampleur-là qui présente une nécessité d’arrimage avec le réseau métropolitain à Ottawa. »

Le bureau de Mme McKenna n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue, jeudi, mais sur les ondes de Radio-Canada, la ministre a affirmé souhaiter la construction d’un 6e pont entre Ottawa et Gatineau, mais qui serait aussi accompagnée d’une vision plus large pour le transport en commun. Elle attend toutefois l’étude sur le sujet que doit mener la Commission de la capitale nationale (CCN).

« C’est sage, estime le maire de Gatineau. D’abord, la priorité de Gatineau ne change pas, il faut financer le tramway, et ça va rester notre priorité jusqu’à ce que ce soit fait. Pour le reste, son approche est sage. Il faut regarder ce que les études vont nous dire. Je crois et défends l’idée depuis longtemps que ça prend un plan de transport qui inclut l’ensemble des éléments du transport, actif, en commun et l’automobile. C’est comme ça qu’on va arriver à se faire un plan où il y aura des infrastructures avec lesquelles tout le monde sera d’accord. »

M. Pedneaud-Jobin souligne, par ailleurs, que le travail conjoint avec la CCN devant mener à un nouvel appel d’offres pour la réalisation d’un plan de transport intégré dans la grande région de la capitale fédérale « avance bien ». Le maire affirme avoir eu des discussions récemment à ce sujet avec le premier dirigeant de la CCN, Tobi Nussbaum. « Les choses avancent pour qu’on fasse une démarche collective, les travaux se font, il y a eu des rencontres, ça avance », a-t-il ajouté. Le maire n’avait cependant pas d’indication à fournir quant au moment où le nouvel appel d’offres serait lancé. 

Le maire de Gatineau avoue cependant être déçu qu’aucun député de la rive québécoise de la région n’ait accédé au cabinet des ministres. « Mais je suis certain que nos députés vont réussir à avoir de l’influence, ce sont des députés qui étaient sortants, ils connaissent bien l’appareil fédéral et leurs collègues ministres, a-t-il dit. On va être capable de tirer notre épingle du jeu quand même. La continuité de ce gouvernement, du point de vue des intérêts de Gatineau, est une bonne chose dans la mesure où, comme le gouvernement, on veut investir dans les infrastructures et dans le transport en commun. Il y a aussi une volonté de terminer rapidement les négociations avec Québec dans le domaine du logement pour qu’il y ait plus d’argent qui puisse atterrir chez nous. Pour nos grands enjeux, on parle le même langage. »